A moi ! A moi !

Petit Baroudeur chez les autres….un poème !! D’autant plus s’il y a d’autres enfants…il y a comme une réquisition….la chaise « A moi », le livre « A moi », le ballon « A moi » ….et surtout si les enfants sont plus petits ou acceptent la tyrannie baroudienne..

Et cela ne s’arrête pas là…si Petit Baroudeur obtient satisafction et que l’autre enfant jette son dévolu sur un autre jouet, vous pouvez être tanquille que dans la demi seconde qui suit, Petit Baroudeur hurle un « Noon » retentissant et s »approprie ce nouvel objet.

Et interdire aux enfants, pourtant chez eux, de venir s’installer sur le canapé à ses cotés ne lui fait pas peur non plus : « Nonn »

 

En tant que parent, on aime beaucoup…euh…au secours !!!

 

Mais pourquoiii fait il ça ??

Tout simplement parce qu’il est centré sur lui…égocentré…et qu’il pense, comme tous les enfants de son âge, que le monde tourne autour de sa petite personne et que sa satisfaction personnelle passe avant toute chose.  Tout ce qui arrive dans sa vie est lié à lui : par lui, à cause de lui…Un jeune enfant pense que si sa maman pleure, c’est à cause de lui….si elle est contente, c’est aussi à cause de lui….etc.

Et également, si un autre enfant s’intéresse à un jouet….ce jouet est forcément mieux et plus intéressant que celui qu’il a…euh, ça ne vous rappelle pas l’expression « L’herbe est toujours plus verte dans le pré du voisin ». A cet âge là, l’enfant pense que les objets sont animés ( ex : la table est méchante car il s’est cogné avec, les peluches jouent quand il n’est pas là, etc.) et quand il voit un enfant jouer avec un objet….il veut la même chose…il attrape le jouet mais bizarrement celui ci ne bouge plus et ne lui offre plus le spectacle qu’il voyait dans les mains du copain….il s’en désintéresse alors pour réquisitionner le nouveau jeu du copain.

On entrend souvent dire que les petits ne sont pas prêteurs….c’est vrai pour toutes ces raisons…et aussi car l’enfant construit sa personnalité par ses choix, ses affirmations, ses « non » et apprend alors à se positionner. L’enfant a du mal à différencier le concept d’avoir et d’être : ce qui est à lui est perçu un peu comme une partie de lui….cela peut donc être un déchirement pour lui si on lui prend de force un de ses « objets » pour le donner à quelqu’un d’autre, sans le rassurer et lui expliquer la situation.

 

Evidemment, il faut amener l’enfant à partager mais en gardant beaucoup de souplesse pour lui laisser une part de contrôle….choisir ce qu’il peut prêter et ce qui est exclusivement pour lui ( son doudou, tel ou tel  jouet que l’on rangera en cas de visite d’autres enfants pour éviter les conflits), lui montrer l’exemple, lui expliquer comment cela se passe : un jouet prêté n’est pas un jouet perdu.

Evidemment, il faut lui apprendre à vivre avec les autres, à se « socialiser »…mais cela peut se faire en expliquant et en mettant des règles compréhensibles, claires et adaptées….faire obéir un enfant en le plaçant dans la crainte ou dans la soumission perpétuelle n’est pas vraiment un service à lui rendre car il aura du mal à se positionner, à s’affirmer et à se sentir digne d’intérêt…

A l’inverse, laisser l’enfant décider de ce qu’il veut faire….n’est pas non plus une bonne idée. On le laisse alors dans l’illusion qu’il est en effet au centre de tout….et la désillusion sera d’autant plus dure et abrupte quand il sera enfin confronté au « Non » et aux règles du vivre ensemble.

 

…Alors nous voila dans ce délicat passage où il nous faut aider Petit Baroudeur à trouver sa place en respectant les autres…qu’ils soient grands ou petits….Un beau challenge pour 2013 😉

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.