La mort subite du nourrisson … connaître et prévenir …

La mort subite du nourrisson …

 

 

Elle fait peur… mais pour la prévenir, il vaut mieux en parler.

On utilise cette expression pour parler du décès brutal et imprévisible de jeunes enfants de

0 à 1 an apparemment en bonne santé.

Pour essayer de comprendre ce phénomène, les médecins parlent maintenant

d’accident multifactoriel   avec trois domaines intriqués de manière différente à chaque fois :

 

  • La maturation des systèmes respiratoires et cardiaques
  • Le déclencheur       (événement, maladie, contexte)
  • L’environnement global du bébé, et notamment ses conditions de sommeil (tabagisme, température, literie etc.)

 

La majorité des cas de « MSN » concernent des bébés âgés entre 2 et 4 mois, avec une proportion plus forte de garçons. Les bébés nés prématurément et ceux ayant un petit poids à la naissance sont également à surveiller avec plus de vigilance.

 

De nombreuses actions de prévention ont été mises en place à partir de la connaissance des causes et contextes des « morts subites du nourrisson » passées :

Elles se caractérisent surtout par une attention aux conditions de couchage des bébés :

  • Le bébé doit être couché sur le dos en gardant une totale liberté de mouvement.
  • Le lit doit être un lit de bébé rigide, sans être partagé avec un autre enfant ou adulte.
  • Le matelas doit être ferme et parfaitement adapté aux dimensions du lit.
  • L’utilisation d’une turbulette est plus que recommandée (sans couette ni couverture, coussin etc.).
  • La température doit être modérée, idéalement entre 18°C et 20°C.
  • Le tabagisme, avant et après la naissance, est à éviter fortement.

 

Le pourquoi du comment :

Le couchage sur le ventre est maintenant bien repéré comme une cause de « msn » avec des risques d’enfouissement dans le matelas, une difficulté à réguler sa température, un manque d’oxygène s’il place son visage contre le matelas.

L’utilisation de tour de lit, de cale bébé ainsi que la présence de multiples peluches et tissus dans le lit est également une cause fréquente de MSN car le bébé peut se retrouver le visage contre un de ces objets et être très gêné pour respirer sans avoir un réflexe d’éveil et/ou la possibilité de dégager son visage.

Une étude récente montre qu’il y a un déficit de la prévention en France et que 100 à 150 MSN par an seraient évitables… c’est énorme !! Il faut savoir qu’en France, on estime à 300 le nombre de MSN chaque année. C’est encore beaucoup même si cela a bien diminué (de 75% quand même) depuis 1991.

 

Si le sujet vous intéresse, voilà quelques liens :

Enquête nationale 2007-2009, INVS : Les morts inattendues des nourrissons de moins de 2 ans. (BLOCH, DENIS, JEZEWSLI-SERRA, et al). http://www.invs.sante.fr/publications/2011/morts_nourrissons/index.html

Recommandations professionnelles de la Haute Autorité de Santé (HAS) : Prise en charge en cas de mortt inattendue du nourrisson, 2007. www.has-sante.fr

Association Naître et Vivre : association pour l’étude et la prévention de la mort inattendue du nourrisson et l’accompagnement des parents en deuil d’un tout petit. www.naitre-et-vivre.org

Magazine bimestriel « Le journal des professionnels de la petite Enfance », numéro 80 janvier/Février 2013. Article « Des conseils simples pour réduire le risque de mort inattendue ». Dr BRIAND-HUCHET