Ras le bol de jouer avec son enfant… enfin, parfois !!

Hier, j’ai été voir deux bonnes copines qui sont également d’anciennes collègues … l’une est maman de deux bout de chou de 2 ans 1/2 et 1 an 1/2, et l’autre va accoucher dans quelques jours … au programme, papotage un peu de notre ancien job ensemble et beaucoup de la vie de maman… tout en gérant les 3 loustics présents, je n’ai pas besoin de vous dire lequel était le plus remuant 😉 

Tout y est passé… l’accouchement …. les pédiatres… le sommeil… les jeux… le congé parental…. avant d’arriver à un sujet sensible … l’équilibre temps pour soi/ temps avec les enfants

Blondinette a repris le travail à 50% … et nous raconte que par moment elle en a ras le bol de jouer tous les après-midi à la dinette, aux cubes, à Mr Patate et j’en passe … et en même temps elle s’en veut de ressentir ça… « Comment, vous avez le temps de vous occuper de vos enfants et vous préférez même aller étendre le linge plutôt que jouer avec eux ??? » … « Comment, vous considérez votre travail comme une bouffée d’air ? »… « Comment, vous voulez bien jouer avec les enfants au boulot… mais pas avec vos propres enfants ? »

Brunette balaye ça d’un revers de la main et dit qu’elle ne se voit pas du tout rester à la maison toute la semaine, et qu’elle prévoit de reprendre juste après le congé mat… mais à temps partiel… Et que l’idée de faire des lotos à la maison dans quelques années lui donne déjà des boutons…. ben oui, en tant qu’orthophoniste, elle fait déjà des lotos à longueur de journée 🙂

Et pour ma part, j’ajoute que je suis ravie de passer du temps avec Petit Baroudeur… mais qu’en même temps, je redoute les tête à tête dans sa chambre pendant de longues heures… au bout d’un certain temps, je me lasse de jouer à la ferme, aux cubes, à Mr Patate, aux voitures etc. et je me dis avec un brin d’ironie que « la séance commence à durer longtemps » … 

Là les copines ont rigolé et ont repris cette boutade à leur compte …. 

Alors est ce parce que justement on travaille avec des enfants qu’on culpabilise de ne pas se sentir dispo à 100% pour les notres ? 

Est ce parce qu’on aimerait bien que nos rôles de maman et psychomot (psychologue/orthophoniste/éduc/ infirmière etc.) soient bien disjoints et que la frontière ne soit pas si ténue  ? 

Ou est ce parce que plus simplement, en tant que maman, on ne peut pas être TOUT pour eux comme ils ne peuvent pas être TOUT pour nous ? … qu’on a aussi besoin de temps pour nous, juste nous … pour se retrouver … pour ne pas être que maman  ? 

J’ai tendance à penser que la culpabilité est un peu inévitable … parce qu’on se voudrait au top partout et surtout vis à vis de nos enfants (Merci chère Société de nous demander d’être performants partout et parfaits !!) …. mais qu’on peut aussi ne pas y accorder trop d’importance et la relativiser…. et se dire qu’on fait au mieux, et que c’est déjà beaucoup …

 

Je sais que parmi vous qui me lisez… vous êtes beaucoup à travailler auprès d’enfants… et/ou à être Maman… et votre grain de sel est le bienvenu …