Les bisous et les câlins, c’est bon pour grandir !

Petit Baroudeur qui se blottit contre moi et me dit « câlin…bras » …. ou « encore bisous » … ou encore « aim’ très fort »… ça me fait fondre ! D’autant plus que c’est nouveau… il a toujours aimé les câlins et bisous, mais ne les réclamait pas… alors que maintenant, c’est même très souvent dans la journée… C’est mignon, tout doux, d’une saveur incomparable, d’un prix inestimable… 

Quel parent ne rêve pas quand son bébé est tout petit de ce moment où il manifestera lui aussi son amour ? Quel parent ne fond pas devant son enfant qui lui demande un câlin ou lui dit « Je t’aime » ? 

Tout ça n’arrive pas par hasard mais est le fruit de la relation d’attachement qui se tisse jour après jour, depuis la naissance de Bébé… et même avant. Cette relation d’attachement où le parent s’attache de plus en plus à Bébé, quel que soit le coup de foudre ou choc de la naissance … Cette relation d’attachement où le bébé se sent en sécurité avec ses parents et où il les investit à 300% car ils représentent TOUT pour lui … 

Les parents câlinent leur bébé et celui ci profite avec plaisir de ce moment .. où les sensations sont agréables et où simultanément  il capte les émotions positives de ses parents… Et Bébé s’appuiera sur ces sensations là quand il aura une contrariété à gérer, un gros chagrin  etc …. Câliner Bébé, c’est aussi lui donner la possibilité ensuite de trouver des ressources en lui pour « s’auto consoler », de gérer ses émotions  et de faire face aux aléas de la vie. 

Des chercheurs ont même montré que câliner Bébé avait un rôle sur le développement du cerveau… Les câlins permettent la sécrétion d’hormones positives, hormones du « bien être », qui permettent un bon développement du cerveau et de la capacité à gérer le stress.

En grandissant, le grand bébé puis le petit enfant puis le grand enfant etc. a toujours besoin de câlins, même plus selon certains… mais il risque de se braquer si on lui en demande sans cesse… il a besoin de pouvoir demander et venir chercher le câlin au moment où il en a besoin … au moment où le câlin lui permet de se réconforter, de prendre une bouffée d’amour avant de se séparer pour un temps, de gérer une émotion etc. 

De manière classique, la séparation le matin quand Bébé est gardé la journée, ou le moment d’aller au lit … sont des moments où le câlin est réclamé et nécessaire… Et tout changement important dans le quotidien apporte aussi son lot de demandes de câlins…

Pour Petit Baroudeur, c’est assez simple … il a un besoin accru de câlins depuis que son Papa est absent la semaine et que nous comptons le nombre de dodos avant son retour le week-end… Pas anodin pour un petit bonhomme de 2 ans !

Et vous, les bisous et les câlins sont demandés  à la maison ?