L’aider à être un peu plus autonome pour ses chaussures, ses vêtements…

A peine rentré à la maison, Petit Baroudeur enlève son manteau et le jette par terre  me le donne pour qu’on l’accroche … Pour les chaussures, c’est plus difficile…enfin ça dépend de quel modèle : les chaussures basses et à scratch pas de soucis, par contre les chaussures montantes avec double scratch … là c’est trop dur !

Il participe de plus en plus pour se déshabiller avant son bain … et tout doucement pour s’habiller. Il demande à enfiler son manteau tout seul … utilise son tabouret pour tout faire tout seul ( ou presque) : entrer et sortir de la baignoire, monter sur sa chaise haute etc.  

J’essaie de le laisser faire… de n’intervenir qu’après qu’il ait essayé par lui-même, mais souvent j’ai les mains qui me démangent, le regard qui revient obstinément sur l’horloge…  c’est vrai que ça prend plus de temps de le laisser faire… mais je patiente en me disant que c’est important pour lui de voir qu’il est capable de le faire, de prendre son autonomie, et qu’au final c’est du temps gagné pour les mois à venir…

…  Un peu comme pour la propreté au final …

Ces questionnements, je les retrouve aussi chez mes amies… que leur demander, comment ? Est ce le bon moment ou est ce trop tôt ? Faut il attendre que cela vienne d’eux ou impulser cette dynamique ? 

Disons qu’il faut au moins se poser la question et ne pas se cantonner à des phrases types comme « Il est petit encore »… que l’entourage trop bienveillant peut exprimer quand on aborde ce sujet. 

A partir de 18 mois, beaucoup d’enfants cherchent à faire par eux mêmes : ils commencent à manger seul, essaient d’enlever leurs chaussons… certains sont même très créatifs et débrouillards dans ce domaine ! Leurs essais sont encore maladroits mais méritent d’être encouragés et soutenus. L’enfant se sent alors valorisé  et capable de faire… ce qui augmente son assurance et sa confiance en lui. 

A partir de 2 ans, tout en suivant leur rythme, il est intéressant de ne pas faire à la place de l’enfant pour aller plus vite … mais de le laisser faire à son rythme tout en étant à l’écoute de ses demandes de faire seul et/ou d’être aidé … ils apprécient les petites astuces que l’on peut leur donner, ou une aide que l’on décompose  pour qu’il voit la succession des séquences et qu’il se les approprie… 

Certaines choses viennent plus vite que d’autres … par exemple,  les fermetures éclair, les scratchs sont évidemment plus faciles  à s’approprier que les boutons ou le noeud de lacet

Quand Petit Baroudeur me demande de l’aide, souvent je ne l’aide que pour le passage difficile en lui montrant comment je fais et lui laisse terminer … et il est très fier de finir tout seul !

Petit à petit, l’enfant acquiert un peu plus d’autonomie et la revendique ! C’est tellement bien de pouvoir faire par soi-même …

et cela lui donnera aussi plus d’assurance et de curiosité pour essayer de nouvelles choses, essayer de trouver des solutions par lui même … il ne cherchera pas en permanence de l’assistance pour tout … et cela lui rendra service pour plus tard … 

Et vous, l’autonomie de vos bambins, vous la voyez comment ?