Le long chemin vers la propreté

La propreté, un sujet complexe … et loooong ! Enfin, pour nous, parents, c’est long … pour nos enfants ce temps, plus ou moins étendu est nécessaire, pour s’approprier cette nouvelle étape vers l’autonomie ! 

 

C’est même un sacré cap d’être propre… la fin des couches… la fin de la table à langer… Bébé  s’en va et se transforme  en petit enfant … comme la chenille en papillon… Il faut que Bébé et ses parents acceptent ce passage, renoncent au statut de bébé et acceptent que oui le temps passe et que ce si petit bébé, né hier ou presque, grandit !

Bon, et Petit Baroudeur… où en est il ? 

Petit Baroudeur a choisi un pot il y a plusieurs mois… il joue avec…  a des phases où il se montre plus ou moins intéressé par tout ça… 

Dans l’ordre, il y a eu une première phase où il était content de s’asseoir sur son pot après son pti dej …. mais qu’il y ait quelque chose ou non dans le pot, pour lui c’était toujours une surprise … les sensations n’étaient pas au RDV, présentes mais sans avoir de sens pour lui. Les livres sur le sujet l’intéressaient mais vraiment sans plus…. un intérêt poli 😉

2ème phase : Il a un peu plus pris conscience de ce qui se passait et s’est mis à avoir peur du pot….un refus net, des pleurs et tout le touintouin, n’insistons pas !  Tout ça après avoir vu ce qui pouvait en effet tomber dans le pot et qui venait de lui … Dur dur !! Petit Baroudeur se cache sous la table pour faire caca, refuse qu’on le change et se cache à l’autre bout de l’appart, pleure quand on l’amène sur la table à langer… heureusement c’est passé !

3ème phase : Petit Baroudeur s’intéresse aux crottes de chien pluriquotidiennes sur le trottoir dans notre rue (Merci les voisins !) et aux livres sur le sujet.

Je tiens d’ailleurs à remercier l’auteur de « La petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête » … car ce livre un brin humoristique 😉 a beaucoup plu ici et semble vraiment avoir fait disparaître la peur au profit d’une curiosité et de tranches de rigolades (Ben oui, le crottin de cheval qui tombe en faisant « pouf pouf pouf », ou les crottes de lapin qui font « ratatatata » … c’est l’éclate totale quand on a 2 ans).

Petit Baroudeur est maintenant content d’aller sur le pot le matin en demandant une histoire, et sent beaucoup plus ce qui se passe dans son corps…il aime beaucoup vider son pot dans les wc comme il m’a vu le faire les premières fois… rincer le pot… tirer la chasse d’eau … Il commence à demander d’être changé, et même à aller sur le pot… Oh oh, on est encore loin de la propreté bien acquise (on s’en fiche, on a tout le temps !)  mais tout doucement il s’approprie ses sensations et avance vers plus d’autonomie… ici comme dans d’autres domaines. 

Pour tous les enfants :

De manière commune, on entend souvent dire qu’un enfant qui sait descendre les escaliers  a tout ce qu’il faut pour devenir propre car cette capacité motrice signifie qu’il a la possibilité de maîtriser ses sphyncters…

Je trouve ça très réducteur car ce n’est pas parce qu’un enfant aime bouger et acquiert plein de capacités motrices qu’il est capable de discriminer ses sensations, notamment quand elles sont internes…  Pour cela il faut différencier la pression dans les viscères liées à l’urine, aux gaz, aux selles … anticiper l’évacuation… être gêné du changement de sensations et de textures dans la couche …. et ça, c’est loin d’être le cas de tous les enfants ! Combien d’enfants font pipi dans le bain sans s’en rendre compte ???? …. beaucoup, il me semble ….

Ensuite, pour l’enfant, il faut accepter de laisser consciemment quelque chose sortir de son corps sans avoir peur que tout l’intérieur du corps parte avec… et ça, ce n’est pas non plus évident à comprendre pour un tout petit.

Un frein encore, c’est ce fameux passage bébé – enfant dont on parlait tout au début. Il y a quand même des bénéfices secondaires importants à rester Bébé… et puis grandir c’est aller vers du nouveau, de l’inconnu… et puis, pourquoi lâcher les couches que l’on connaît depuis toujours …. pas si facile, tout ça !

Ce qui peut être un levier puissant, c’est le désir d’imiter les parents … et oui, là aussi, l’imitation joue un rôle clé ! Evidemment, la valorisation est très utile aussi, beaucoup plus que les gronderies … qui risquent de sérieusement envenimer la situation et de braquer l’enfant.. et alors là, bon courage !! Et ensuite, il faut accepter de rester patients … 

Souvent, c’est plus simple l’été… on peut enlever plus facilement les couches, ce qui permet à l’enfant d’avoir nettement plus de sensations (mouillé etc.)…  ça tombe bien, le soleil a enfin fait son apparition !!!

Contrairement à ce qu’on entend aussi souvent, il n’y a pas d’âge type pour commencer … certains enfants sont réellement intéressés à 18 mois alors que d’autres ne veulent pas en entendre parler avant 2 ans 1/2 … certains seront propres du jour au lendemain, d’autres mettront des mois à s’approprier cette autonomie. Il n’y a pas de bonne méthode, d’enfants ou de parents plus doués les uns que les autres… il faut juste reconnaître que nous sommes tous différents et que chaque enfant gagne à être accompagné dans son rythme propre… il y puise confiance et sécurité !

 

Des témoignages, des remarques de votre coté !?