logo mam psychomot
facebook hellocoton les vendredis intellos

L'haptonomie ... préparation à la naissance

 

Petite Pluie reprend la plume pour nous parler de l'haptonomie comme préparation à la naissance ... 

 

hapto 01

 

Préambule

La préparation à la naissance est un moment de découverte et de partage important avant l’accouchement ; une préparation à une grande rencontre qui arrive et sur laquelle on se pose beaucoup de questions. Chacun vit son propre accouchement, unique, souvent très différent des autres et de tout ce que l’on peut nous raconter et lire sur le sujet. Il est donc intéressant d’être préparé à vivre ce moment éprouvant tant physiquement qu’émotionnellement ; dans ce contexte, la préparation à la naissance me paraît être essentielle et très importante. Il faut donc trouver celle qui nous convient le mieux, et qui répond à nos attentes et nos questionnements. Il en existe de nombreuses, très différentes les unes des autres, avec chacune leurs atouts et leurs défauts. Mais voilà, nous ne les connaissons pas toutes, nous ne sommes pas toujours au courant de ce qui existe près de chez nous, les professionnels ne sont pas tous formés à celle qui nous plairait et en fonction des professionnels, une même « technique » peut même être abordée différemment.

Que de choix, que de possibilités ! Comment et laquelle choisir, alors que nous sommes dans une période de doutes et de questionnements, et que nous voulons bien sûr le meilleur ? Je vais donc vous parler de mon choix, de ma préparation à la naissance avec la sage-femme qui le propose par chez nous (et qui m’a également suivi pour la grossesse). Je ne connais pas d’autre préparation à la naissance, je ne vais donc pas comparer, juste vous illustrer l’haptonomie pour nous, ici, avec P’tit Flocon. Je déborderai peut-être du sujet en parlant d’un accompagnement à la naissance mais également du développement de l’enfant.

 

... L'haptonomie ...

 

En effet, l’haptonomie appelée aussi « science de l’affectivité » se veut être un accompagnement affectif de l’enfant, pré et postnatal. Il y a donc un avant accouchement, un pendant et un après.

Les séances commencent vers le 5e mois de grossesse et ne sont pas uniquement un accompagnement à l’accouchement mais aussi, et peut-être surtout, un accompagnement à la parentalité et donc à la découverte de ce tout-petit (encore lové dans le ventre de sa mère) avec ses premières compétences. Un accompagnement sur le portage du nouveau-né est aussi proposé.

 

  • Pourquoi avoir choisi l’haptonomie ?

 

 Mes parents ont découvert l’haptonomie pendant la première grossesse de ma mère (c’est-à-dire pour moi !). Ils ont réitéré l’expérience pour ma sœur et ce coup-ci, j’étais également de la partie mais à l’extérieur cette fois-ci ! J’ai quelques souvenirs (rares certes mais présents) des « dialogues » avec le bébé dans le ventre de ma mère, c’était chouette. Mes parents m’ont toujours beaucoup parlé de cette approche et de tout ce que ça leur avait apporté. C’est principalement mon père qui en fait état et qui s’est senti très impliqué dans la grossesse de ma mère mais aussi, et surtout, dans son accouchement.

C’est donc très naturellement et convaincue que j’ai voulu me diriger vers l’haptonomie. Je souhaitais un accompagnement à l’accouchement physiologique, à l’écoute de mon bébé, de mon mari et de moi-même. La place donné au père me semblait être le plus en accord avec ce que l’on désirait, car JE n’attendais pas un bébé, JE n’allais pas à accoucher mais NOUS attendions un bébé et NOUS allions l’accueillir. De plus, mon mari étant motivé à « discuter » rapidement avec ce bébé, nous n’avons pas hésité.

 

 

  • Comment se sont passées les séances ?

 

Au cours de la première séance, la sage-femme a pris la température (pas au sens propre bien sûr !) : ce que l’on attendait de la préparation à la naissance, pourquoi est-ce qu’on s’est dirigé vers celle-ci plutôt qu’une autre, comment nous avons vécu l’avant-grossesse, la grossesse, notre perception de l’accouchement, nos envies, nos peurs, nos doutes… Une grande discussion ponctuée de questions enfin de mieux nous comprendre et s’ajuster pour mieux nous accompagner.

Dès le début, elle est claire, on fait une séance et on voit après le retour à la maison si ça nous convient et si l’on veut continuer ou pas ! Au cours de la première séance, nous avons fait connaissance avec P’tit Flocon, en instaurant un petit dialogue. Avant la première séance, je ne savais pas encore trop si je le sentais bouger ou pas, et le papa ne l’avait pas encore senti. Dès le début de cette séance, nous l’avons tous les deux senti. Il bougeait en réponse aux « appels » de son père. Puis il bougeait en fonction des déplacements des mains de son papa sur mon ventre, c’était génial, impressionnant, désarmant mais tellement agréable de se « retrouver » tous les trois !

On ne s’attendait pas à tant la première séance, nous pensions déjà juste parler avec la sage-femme, ou au mieux expérimenter un peu mais sans attente de résultat, nous avons été surpris, très agréablement surpris.

Au fur et à mesure, séance après séance, la sage-femme nous accompagne, nous montre, nous guide, répond à nos questions. Chaque séance a une spécificité, en fonction de notre découverte de bébé mais aussi de l’approche de l’accouchement : on dialogue avec P’tit Flocon, on le déplace (dans l’échange mais aussi pour soulager la maman), le papa aide à la relaxation de la maman, on partage ensemble les mouvements de P’tit Flocon, on cherche, teste, découvre et adopte des positions pour accompagner le placement du bébé au cours de la grossesse puis dans la prévision du travail et de l’accouchement… On s’écoute, on partage et on échange !

 

 

  • Qu’est-ce que ça nous a apporté ?

 

Beaucoup d’émotions et de bonheur, des échanges riches avec P’tit Flocon mais aussi entre nous. Ces instants de dialogue ont été précieux. L’impression qu’on parle au bébé et qu’il nous répond est rassurant, je pense que c’est ce qui m’a permis de le Connaître, mais aussi de le Reconnaître comme étant ce bébé, que nous allions bientôt accueillir et voir, porter dans nos bras et lover contre nous.

Le papa a pu également trouvé plus de place en dialoguant avec bébé, mais aussi en ayant un espace où il pouvait poser des questions ; être présent et acteur dans l’avant-naissance même si la maman et le bébé reste au centre. Au cours des « exercices » que l’on faisait tous les deux, j’ai pu expérimenté et donc trouvé ceux qui me plaisaient, me correspondaient, me soulageaient… la présence de mon mari a été très importante : il me soutenait physiquement et émotionnellement ; j’ai pu complètement m’appuyer sur lui. Il est très agréable et plus facile de « subir » les douleurs du travail quand on peut les partager et les « encaisser » à deux.

 

 

Un accompagnement à la naissance est, pour moi, tout aussi important que l’accouchement lui-même, il est donc important de chercher et d’écouter nos envies et nos désirs. A chaque grossesse sa préparation, que ferais-je pour la prochaine ? Et vous, la préparation à la naissance, c’était comment ?

Petite Pluie  

 

Merci beaucoup à Petite Pluie d'avoir traité ce sujet ... je trouve en effet cette approche passionnante !!

 

Ajouter votre commentaire

Ecrire un commentaire en tant qu'invité

0
Restrictions sur les pièces jointes Seules les extensions de fichiers suivantes sont autorisées: bmp, csv, doc, gif, ico, jpg, jpeg, odg, odp, ods, odt, pdf, png, ppt, rar, txt, xcf, xls, zip 0 / 3
conditions d'utilisation.

Liste des participants qui ont commenté cet article

  • Hello ,
    Tres instructif, et tellement etonnant que ton papa se soit deja beaucoup impliqué à l'époque.ici nous avons choisi Sophrologie car dans notre clinique nous avons soit cette prepa soit classique..donc étant anxieux on se dit que cela nous aidera surement! A suivre nous avons eu 2 seances pour l instant,mais on s entraine aussi à la maison...

    dimanche, Juil 16 2017 11:08:48am à Brittany, France
  • n.G.

    Signaler

    Honnêtement, je suis tombée sur votre post par hasard, dans le cadre d'une recherche pour un cours (je suis au lycée). J'en avais la larme à l'œil, ça me donne très envie de faire appel à cette méthode lors du mien (j'ai encore le temps ^^).
    Est-ce que vous pensez que cette méthode est compatible avec de l'hypnose ?
    Bonne journée ;)

    jeudi, Fév 4 2016 12:47:03pm
  • Maman Psychomot

    En réponse à: n.G. Signaler

    Alors là, je ne sais pas du tout ! Il faudrait demander à quelqu'un qui le pratique.

    samedi, Mar 19 2016 3:27:26pm
  • J'aimerais bien tester l'haptonomie, je n'en entends que des bons échos. On va essayer de se trouver une sage-femme qui pratique, mais ça ne court pas les rues, j'ai l'impression, malgré cet engouement partout sur la blogosphère...

    vendredi, Nov 22 2013 7:39:34pm
  • celine

    Signaler

    Moi j'ai adoré préparer de cette manière

    lundi, Nov 18 2013 7:48:50am
  • Petite Pluie

    En réponse à: celine Signaler

    Moi aussi ! C'est vraiment sympa ! Est-ce que tu as préparé pour une naissance ou plusieurs ?

    jeudi, Nov 28 2013 10:09:24pm
  • Marina

    Signaler

    Article sympa, merci de ces infos

    lundi, Nov 18 2013 7:04:04am
  • Petite Pluie

    En réponse à: Marina Signaler

    Merci !

    jeudi, Nov 28 2013 10:08:39pm

Me connecter