Devenir grand frère … un sacré cap !

grand frère

Petit Baroudeur est maintenant grand frère …. et il en est très fier ! 

Il en parle beaucoup à la crèche et fait des envieux parait-il. Un de ses bons copains a demandé à sa maman un « bébé  » pour faire comme Petit Baroudeur  😉 

A la maison, il demande à voir « le bébé », nous demande de le consoler quand il l’entend pleurer … ou alors va le voir et lui parle « Ben alors Bébé, tout va bien Bébé » etc., lui tend ses jouets et ses livres, lui prend la main et lui chante des comptines … Il lui fait aussi des bisous, ce qui est un grand privilège  de sa part !!

Paré pour être grand frère

Petit Baroudeur sait depuis plusieurs mois qu’il y a un bébé dans le ventre de Maman… mais il est de plus en plus aux taquets… Il l’attend de pied ferme ! 

Le livre Il y a une maison dans ma maman (voir ici, j’en avais déjà parlé) l’a beaucoup aidé à comprendre et à se projeter… 

Maintenant, c’est vraiment rigolo et en même temps attendrissant de l’entendre parler du bébé… 

Il l’appelle « Petit frère » et semble très très intrigué quand on lui dit que le petit frère aura un prénom 😉 Il veut lui faire des bisous et des câlins, c’est vraiment choupinou de le voir se blottir contre le ventre même si coté délicatesse, ce n’est pas encore ça ! 

Il nous dit qu’il lui prêtera ses jouets et les énumère, qu’il jouera au ballon avec lui et l’emmènera se promener en vélo …  

Un enfant n’est pas un jouet …

Après deux/trois semaines de vacances bien remplies, où nous avons vu beaucoup de monde, essentiellement la famille d’ailleurs … avec le passage des uns et des autres, un mariage etc. … Petit Baroudeur et moi étions contents de rentrer  à la maison … 

D’une part pour retrouver nos petites habitudes, certes, mais surtout parce que le comportement de certains adultes avec mon fils commençait à m’agacer très sérieusement. 

La pédagogie Montessori… ou « Aide moi à faire seul »

La pédagogie Montessori… vous connaissez probablement… du moins, de nom, comme moi. Depuis quelques temps, je m’y intéresse un peu plus et je lis les articles sur le sujet… notamment sur le site très fourni des Vendredis Intellos. 

L’autre jour, à la bibliothèque, j’ai trouvé un livre : La pédagogie Montessori illustrée, de Murielle LEFEBVRE. Je me suis dit que cet ouvrage allait me permettre d’approfondir un peu la question. 

Voila ma petite synthèse de ce livre et mes réflexions dessus : 

La pédagogie Montessori a été créée par Maria Montessori qui a énormément observé les enfants jouer et apprendre… des enfants qui allaient bien mais aussi des enfants qui présentaient un retard, une déficience…

Quand Papa ou Maman travaille loin… dur dur pour un petit bout de chou

sac à bisous

Depuis 3 mois, mon Grand Homme travaille à Paris et fait donc les aller-retours chaque week-end entre la capitale 😉 et chez nous… Pour nous tous, c’est un chamboulement du rythme au quotidien, une gestion de l’absence/présence, une adaptation perpétuelle … 

En tant qu’adulte, certes ce n’est pas très amusant à vivre, mais nous en comprenons le pourquoi et le comment et pouvons nous projeter dans un avenir où nous retrouverons notre vie de famille au quotidien. 

Pour un petit bonhomme de 2 ans, c’est plus complexe… et c’est forcément un peu brutal… 

Au début, Petit Baroudeur ne comprenait pas ce qui se passait… il pensait que nous partions tous les trois en vacances… puis semblait « bugger » quand son père lui disait « au revoir » à la gare : pas un regard, pas un sourire… il restait de marbre… et au retour à la maison, il cherchait « Papaaa » dans chaque pièce… 

Et rapidement, le coucher est devenu très difficile, apparemment très angoissant… puis cela s’est étendu à toutes les séparations, même celles habituelles au quotidien (la crèche par exemple)… 

Face à tout cela, j’avais mal au coeur pour lui mais surtout j’ai cherché des solutions… Je vous les partage car je pense que toutes les pistes sont bonnes quand on doit gérer des temps de séparation pour xxx raisons. 

Les bisous et les câlins, c’est bon pour grandir !

Petit Baroudeur qui se blottit contre moi et me dit « câlin…bras » …. ou « encore bisous » … ou encore « aim’ très fort »… ça me fait fondre ! D’autant plus que c’est nouveau… il a toujours aimé les câlins et bisous, mais ne les réclamait pas… alors que maintenant, c’est même très souvent dans la journée… C’est mignon, tout doux, d’une saveur incomparable, d’un prix inestimable… 

Quel parent ne rêve pas quand son bébé est tout petit de ce moment où il manifestera lui aussi son amour ? Quel parent ne fond pas devant son enfant qui lui demande un câlin ou lui dit « Je t’aime » ? 

Tout ça n’arrive pas par hasard mais est le fruit de la relation d’attachement qui se tisse jour après jour, depuis la naissance de Bébé… et même avant. Cette relation d’attachement où le parent s’attache de plus en plus à Bébé, quel que soit le coup de foudre ou choc de la naissance … Cette relation d’attachement où le bébé se sent en sécurité avec ses parents et où il les investit à 300% car ils représentent TOUT pour lui … 

Les parents câlinent leur bébé et celui ci profite avec plaisir de ce moment .. où les sensations sont agréables et où simultanément  il capte les émotions positives de ses parents… Et Bébé s’appuiera sur ces sensations là quand il aura une contrariété à gérer, un gros chagrin  etc …. Câliner Bébé, c’est aussi lui donner la possibilité ensuite de trouver des ressources en lui pour « s’auto consoler », de gérer ses émotions  et de faire face aux aléas de la vie. 

Ras le bol de jouer avec son enfant… enfin, parfois !!

Hier, j’ai été voir deux bonnes copines qui sont également d’anciennes collègues … l’une est maman de deux bout de chou de 2 ans 1/2 et 1 an 1/2, et l’autre va accoucher dans quelques jours … au programme, papotage un peu de notre ancien job ensemble et beaucoup de la vie de maman… tout en gérant les 3 loustics présents, je n’ai pas besoin de vous dire lequel était le plus remuant 😉 

Tout y est passé… l’accouchement …. les pédiatres… le sommeil… les jeux… le congé parental…. avant d’arriver à un sujet sensible … l’équilibre temps pour soi/ temps avec les enfants

Fêter un anniversaire, c’est si important que ça ?

 Une semaine riche en émotions … Petit Baroudeur  vient de passer le cap des 2 ans, et nous avons fêté ça royalement avec Mamilou et R’main selon la belle prononciation de notre petit bonhomme qui devient grand … 

Pour nous, c’était important qu’il puisse le fêter avec ses copains à la crèche, puis avec nous … qu’il souffle ses bougies  avec joie … qu’il découvre avec émerveillement ce beau gâteau au chocolat … puis ses cadeaux un à un …. 

On est  loin du 1er anniversaire, l’année dernière,  où nous avions tout fait avec lui …. cette année, il s’est débrouillé comme un chef et n’aurait laissé personne l’aider …. il nous donnait juste le papier cadeau arraché de sa royale petite main 😉

D’un anniversaire à l’ autre, on le voit grandir …. et comprendre petit à petit ce qui se passe . Cette année, Petit Baroudeur ne comprenait pas vraiment quand on lui disais que nous allions fêter son anniversaire, et c’est seulement à l’arrivée du gâteau, des bougies et du « Joyeux anniversaire  » entonné qu’il a compris … Je gage que l’année prochaine, ce sera lui qui nous en parlera la semaine avant le jour J, et qu’il aura surement des idées  de gâteau, de cadeaux etc. 

Mais en fait à quoi ça sert de fêter un anniversaire ?

Non à la réforme du congé parental 2013

images

Il y a un peu plus de deux ans, j’ai appris que j’allais être Maman… joie, bonheur !!! Et ensuite, questions questions questions… Comment faire pour accompagner au mieux mon bébé ? Pour rester auprès de lui un peu plus que deux mois et demi ?

A l’époque, je travaillais dans un CAMSP (centre d’action médico sociale précoce) avec des petits et tout petits, je recevais notamment de nombreux bébés….et l’idée de reprendre de suite après le congé mat, de travailler avec des bébés et pour cela devoir faire garder Mon Bébé…de délaisser mon bébé pour m’occuper d’autres bébés…ça me donnait des boutons !

D’un autre coté, je ne me voyais pas rester à la maison très  longtemps…et j’avais quand même envie de retravailler…je souhaitais juste un congé plus long…avoir quelques mois de plus pour partager avec Petit Baroudeur plein de doux moments.

La découverte du congé parental fut un grand soulagement….et m’a permis de moduler exactement comme je le souhaitais mon temps avec mon bébé et ma reprise du travail.

Jouer… Ranger… jouer… ranger… un doux rêve ???

Constat du jour : J’en ai marre que sa chambre soit quasi toujours dans un bazar indescriptible….même voire surtout quand je viens juste de finir de la ranger il y a à peine 5 minutes. Mais pourquoi a t’il besoin d’en mettre partout ? de tout laisser en vrac ?

…Quand je pense qu’au boulot, une des « règles » en séance est : « On ne prend pas un nouveau jeu tant qu’on n’a pas rangé le précédent »…

Petit Baroudeur est petit…certes…mais tout de même…il est capable de jeter et renverser ses jouets, de porter des objets lourds d’une pièce à l’autre …il est donc tout à fait capable de remettre dans la boite ce qu’il vient d’étaler joyeusement par terre.

Boulot à la maison ??… ou plutôt…A la maison comme au boulot….ou….règle de boulot/règle de vie ? …. ou survie de parent ?