logo mam psychomot
facebook hellocoton les vendredis intellos

Du coté de bébé

Du coté de bébé

Entre 0 et 2 ans, Bébé grandit, découvre, apprend....de multiples choses dans des domaines très variés : se déplacer, utiliser ses mains pour saisir des objets, percevoir les sons...lumières...textures...odeurs...goûts  etc.

En 2 ans, c'est une vraie petite révolution qui se déroule sous les yeux des parents et avec eux.

Autant de choses qui méritent d'être dites, racontées, détaillées...

Le pti guide de bébé : comment accompagner Bébé au fur et à mesure de son autonomie dans ses postures et déplacements ?

Le développement de 0à 2 ans avec tout plein d'autres choses qui se passent aussi à cette période

L'éveil de Bébé....avec tout ce que Maman et Papa proposent à leur bébé pour lui faire découvrir leur monde...

Les réflexes archaïques

Dès la naissance, et au cours des premières semaines de vie,  on peut être étonné de  la présence de certains gestes  chez Bébé, gestes qui peuvent nous paraître déjà très complexes et aboutis.

En tant qu’adulte, on a tendance à penser que tout mouvement est forcément « volontaire » et que Bébé contrôle  tous ses gestes et mouvements. Certains parents peuvent être amenés à dire, en toute bonne foi, que leur bébé est très tonique car il tient debout à 1 mois, 1 mois et demi, et qu’il tient très fort les objets dans sa main.

En fait, chez Bébé, il existe des mouvements que l’on appelle « réflexes archaïques » : ces mouvements sont des réponses motrices  automatiques  à des stimuli précis … et ne sont donc pas sous contrôle du néocortex.  Les plus connus sont le grasping et le réflexe de Moro. La présence des réflexes archaïques  à la naissance est un signe de bon fonctionnement cérébral, et l'examen pédiatrique au cours des premiers jours de vie va donc rechercher leur présence. 

Ces réflexes archaïques sont amenés à disparaître au cours des premières semaines ou premiers mois (selon les réflexes). Leur persistance est un témoin d’alerte d’une altération neurologique.

En même temps que les réflexes archaïques disparaissent les uns après les autres, la motricité volontaire se développe, sous contrôle du néocortex,   et vient prendre le relais.

Concrètement, quels sont les principaux réflexes archaïques  :

  • Les tout premiers sont les réflexes d’orientation (évitement, adaptation posturale, fouissement, points cardianux) et le réflexe de succion  utiles notamment au niveau de l’alimentation, particulièrement pour l’allaitement.  Ces réflexes sont présents dès les 20/22èmes semaines intra-utérines, et perdurent ensuite.
  • Le réflexe de Moro

On l’appelle aussi « réflexe d’embrassement » … Voilà le réflexe que tous les parents maudissent ( !!). 

Quand Bébé est surpris ou quand il se sent en déséquilibre, sa tête part vers l’arrière et ses bras s’écartent fortement sur le coté, de manière symétrique,  puis  se rejoignent en arc de cercle devant lui.

 A voir, par exemple,  sur https://youtu.be/0KKMAo-xiRc

réflexe moro

 

Cela arrive dans les temps d’éveil, mais également dans les temps de sommeil … et cela réveille Bébé … en réponse à quoi, un léger emmaillotage peut être conseillé (uniquement pendant les premières semaines). 

Ce réflexe est présent dès les premiers jours de vie, est nettement marqué pendant deux mois, puis s’amoindrit progressivement.  Au dela de 7/8 mois, sa présence est pathologique.

  • Réflexe du grasping

Dès les premiers jours de vie, Bébé serre fort et longtemps votre doigt dans son poing quand vous lui touchez la paume de la main. Vous pouvez bouger, secouer votre main, toucher la main de Bébé… rien n’y fait, il ne lâche pas votre doigts jusqu’à ce que vous lui dépliez  vous même ses doigts.

Le réflexe du grasping est constitué de deux aspects :

Le premier consiste en un réflexe provoqué par une stimulation tactile de la paume de la main ou des doigts.  Ce premier aspect s’amoindrit à partir de 2/3 mois.

Le deuxième aspect consiste dans le maintien du serrage du poing , dû à une stimulation interne de la mise en jeu des muscles fléchisseurs.  Quand Bébé tient quelque chose, il le tient longtemps : ce « serrage » long automatique dure quasiment pendant un an.

 

grasping doigt

Il existe aussi un grasping au niveau des orteils mais il est plus faible.

grasping orteil

 

  • Réflexe de redressement

Quand on tient un nourrisson en position verticale et qu’on lui met les pieds au contact s’une surface dure, le bébé appuie sur ses pieds,  et se redresse  … donnant l’impression de se tenir debout.

Le réflexe de redressement se combine avec le réflexe d’enjambement pour donner une marche automatique : A partir du redressement, le bébé légèrement incliné vers l’avant par l’adulte, va esquisser quelques pas, tout en ayant une forte flexion des membres inférieurs.

réflexe redressement

Ce réflexe apparaît à partir de 8 mois de vie intra utérine et disparait quand bébé est âgé de  2/3 mois.

 

  • Réflexe d’allongement croisé

Quand Bébé a les jambes allongées, si on stimule la face plantaire d’un pied, l’autre jambe démarre un mouvement de flexion et vient au contact de la zone plantaire stimulée.

 réflexe galant

  • Réflexe de Galant

Ce réflexe est une réaction d’évitement, par incurvation du tronc, à une stimulation de la peau à proximité de la colonne vertébrale.

Il est présent dès la naissance et s’estompe à partir de 5/6 mois. 

Spinal Galant

  • Réflexe de Babinski 

Quand on stimule le bord externe de la plante du pied en frottant d'arrière en avant, les orteils s'étirent et s'écartent,  " les doigts de pieds en éventail ",  et   et l'ensemble du pied se met en extension. Ce réflexe est présent dès la naissance et disparait vers 6 mois. 

réfelxe babinski

 

... Je m'arrête là dessus, je pense que cela balaye les principaux réflexes qui peuvent facilement déconcerter les parents et l'entourage d'un nouveau-né .... 

Allaiter et travailler...

C’est le thème de la semaine mondiale de l’allaitement maternel, qui se déroule justement cette semaine.

Ça tombe bien, c’est justement ce que je vis actuellement … J’en profite pour faire un petit mot par ici !

Avant de reprendre, beaucoup m'ont demandé si j'allais continuer d'allaiter ... l'air catastrophé ...  "c'est fatiguant ... comment tu vas faire... c'est contraignant .... ce ne serait pas plus simple de faire autrement ? ..."

 Mais en fait, c'est une évidence de continuer à allaiter ma petite Devinette,  malgré la reprise du travail …  tout se passe très bien depuis sa naissance, alors pourquoi arrêter quelque chose qui fonctionne, qui est bon pour elle et que nous apprécions toutes les deux?! En fait, je me dis que ce serait un peu "masochiste" et dictatorial de dire ... "Bon alors aujourd'hui on arrête, c'est comme ça et puis c'est tout ! "

Après avoir vécu deux allaitements compliqués, plus ou moins longs et plus ou moins aménagés, vraiment je savoure cet allaitement au fil des semaines et des mois ... bientôt 7 ! 

Après, oui en amont, la reprise du travail me faisait un peu peur ...  allais je pouvoir continuer comme je le souhaitais  d'allaiter la miss ... et tirer mon lait, voir avec la crèche ce qui était possible, stocker du lait, comment s'y prend on ?  ... et  la fatigue, le temps, le transport  ??

Alors, pour que la transition se passe bien, je me suis pas mal renseignée et j’ai participé à des papotes avec l’association Allaitement Informations … et j’en ai retiré une mine de conseils et d’informations très utiles !

 banniere

 

Vraiment, pouvoir contacter une association d’information et de soutien au niveau de l’allaitement maternel est quelque chose de très très précieux !! Tout simplement car il y a toujours un écart entre la théorie et la réalité, que chaque allaitement est unique et se vit de manière personnalisé, il y a tant de variables : la maman, le bébé, le papa, l’entourage, le flux de lait, les bobos, la fatigue, la saison etc. etc.

Et au vu de tout ça, il peut être difficile de savoir comment s’adapter au mieux,  ou de  comprendre la cause d’une difficulté, de gérer les conseils de tout l’entourage etc.

 

Bon alors concrètement, comment peut on faire pour allaiter et travailler ?

Personnellement, j’ai opté pour l’utilisation d’un tire lait au travail pour remplacer la têtée du midi, et comme ça, Bébé a du lait maternel à la crèche. L’excédent de lait « tiré » est stocké au congélateur, en petites quantités,  dans des sachets ou des  pots.  

A la crèche, J’ai fourni une tasse à bec et un biberon pour leur permettre de tester le meilleur moyen de donner le lait maternel.

Et on a de la chance, tout se passe à merveille !

Comme quoi, Allaiter et travailler, c’est possible et ce n’est pas forcément compliqué !! J'avoue que je n'en reviens toujours pas que ce soit si simple... 

Je ne donnerais pas plus de conseils car je ne suis pas du tout formée au niveau de l'allaitement, par contre je vous renvoie vaiment vers les associations  comme par exemple Allaitement informations qui propose une écoute téléphonique 7 jours/7 de 8h à 22h pour répondre aux questions, discuter de  votre projet d'allaitement ou de sa mise en oeuvre, et vous soutenir aussi ! 

 

Il y a également un petit livret sur ce thème "allaiter et travailler" qui a été réalisé par un médecin et qui est très bien fait. On peut le consulter sur internet sur le site de l'association Galactée ici et le télécharger,  et c'est drôlement intéressant pour toutes les mamans qui souhaitent poursuivre l’allaitement avec la reprise du travail ou en gérant des moments de séparation ponctuels ou plus réguliers.

 

 

 

Liberté d'expérimentation pour Bébé ... une richesse foisonnante d'activités spontanées !

A la maison, on ne s'ennuie pas ... entre Petit Baroudeur et petit Marmot, chacun fait ses petites expériences et a ses propres demandes. Petit Baroudeur, quatre ans tout juste, est très demandeur de présence ... d'histoires, de jeux à faire ensemble ...

Alors, quand je lui raconte une histoire ou joue avec lui, j'observe en même temps Petit Marmot, bien plus indépendant, et je suis toujours étonnée de sa créativité ! 

Il va avoir 18 mois dans quelques jours, et montre une richesse d'activités spontanées et une qualité d'expérimentations ... qui me bluffe ! En fait, je me dis qu'il découvre bien plus de choses ainsi que s'il était toujours en "activités dirigées", "jeux proposés par l'adulte", " manipulation de jeux conventionnels" ... 

Quand deux petites mains travaillent ensemble

A la demande de Louise et de sa maman, voila quelques précisions sur les coordinations bimanuelles

 

Pour commencer, qu'est ce que c'est ?? 

Motricité libre ...on en parle ?

Après quelques ateliers de "motricité libre" et une réunion à animer sur le sujet, conjointement avec Céline de Ti Koala, j'ai envie de vous en reparler ici sur ce blog .... non pas pour en parler en long, en large et en travers, mais pour en redonner le coeur, le noyau, l'essence même ! 

Sous-catégories

Me connecter