logo mam psychomot
facebook hellocoton les vendredis intellos

Le langage des marmots

Les petits mots, les nouveaux mots…dans la bouche de nos marmots...on les attend tous et quand ils arrivent, on en voudrait encore d’autres ! Mais patience, apprendre à parler ça prend du temps…

 

...Un mot pour tous, tous pour un mot
Un mot pour tous, tous pour un mot...

 

Petit Baroudeur a dit ses premiers mots avant ses un an, « Papa, Maman »….et pendant de longs mois nous en guettions d’autres : « chat » est arrivé tout doucement….d’autres sont arrivés mais sont repartis rapidement, comme s’ils n’étaient pas vraiment enregistrés, peut être répétés comme un son qui ne prenait pas vraiment « sens »….par exemple, il y a eu « bon appétit » et « toboggan »… 

 

Et je me demandais quand il allait enfin commencer à discourir et déclamer autre chose que du martien, certes agréable à l’oreille mais peu compréhensible aux obtus terriens que nous sommes. 

Et sans qu’on y prenne gare, cela fait plusieurs fois que nous l’entendons prononcer des vrais mots et même en associer deux. L’autre jour, EPP s’est même extasié … « Un mot à trois syllabes, tu te rends comptes !? ». Ce ne sont que des petits mots, mais déjà nous en sommes touchés, attendris et nous nous rendons compte qu’il comprend beaucoup…beaucoup…beaucoup plus qu’on ne le pense, qu’il enregistre tout ce qu’on lui dit, et qu’il comprend le monde à partir de tout ce que nous lui disons, lui expliquons…

Avec ces nouveaux petits mots, Petit Baroudeur nous montre qu’il a compris que ce manteau est celui de Papa, que celui d’à côté est à Maman… que l’on met du beurre sur le pain, qu’avant de sortir on met ses chaussures, que l’emballage va à la poubelle, etc. etc. 

Ce qui m’amuse un peu, c’est de me rendre compte qu’en fait je m’attendais, sans en être vraiment consciente, après quelques semaines à ce qu’il fasse des phrases, articule parfaitement...ou me chantonne ceci : 

 

Des mots en l'air pour les oiseaux
Des mots de passe pour les méfiants
Et des mots clés pour les prisonniers
Des mots pour rire pour les enfants
Des mots tabous pour l'taboulé

 

Alors, oui, apprendre c’est long….et finalement, en tant que parent, on apprend aussi à être patient, à s’émerveiller de petites choses, à s’extasier devant ce qui paraît banal aux autres…

Et question langage, chaque enfant a son rythme….et cela ne sert à rien de le presser, on risque simplement de le braquer.

 Après avoir lu un article sur le sujet, je retranscris quelques conseils qui étaient donnés et qui m’ont fait « tilt »….et qui peuvent peut-être être utiles à certains d’entre vous :

 

  • Eviter de parler « bébé », sinon l’enfant parlera forcément « bébé ».
  • Ne pas reprendre sa façon d’articuler les mots même si en effet, c’est mignon et attendrissant de l’entendre demander le cabou (camion), son écha (écharpe) et seschauchu (chaussures).
  • Ne pas avoir peur d’utiliser souvent de nouveaux mots : les enfants en sont friands et sans cela ils auront un stock de vocabulaire très limité.
  • Ne pas devancer ses demandes ou parler à sa place.

 

Et quelques repères de développement :

 

Le bébé commence à babiller, puis à répéter des syllabes autour de 8/9 mois. Le premier mot apparaît souvent vers 10 mois puis le langage se développe progressivement entre un et deux ans avec l’apparition de nouveaux mots (en moyenne 5 mots vers 17 mois). L’enfant passe progressivement de mots isolés à une association de deux mots, puis trois.

On note ensuite une « explosion » du langage autour de deux ans au niveau du vocabulaire et avec l’apparition de phrases simples de 3 mots (ex : le chat dort).

L’articulation est souvent très moyenne au début, et l’enfant est compris surtout par les personnes proches qui le côtoient régulièrement, puis son articulation s’améliore progressivement.

 

Aujourd'hui grande vente aux enchères
On achète des mots d'occasion
Des mots à la page et pas chers
Et puis des mots de collection

 

Après ces conseils utiles et sérieux, je voulais aussi vous partager la belle initiative d’une amie : noter dans un carnet les premières phrases de sa fille et ses remarques d’enfants « les mots d’enfant »…Je trouve que c’est une bonne idée et souvent les enfants sont contents quand ils sont plus grands d’avoir des traces de leur petite enfance et lisent avec plaisir leurs « mots »… Euh, d’ailleurs, c’est une idée, je pourrais faire un dictionnaire Franco-martien à la sauce baroudienne, et le donner à mon Petit Baroudeur dans quelques années…

Et je ne résiste pas à rajouter deux autres couplets de cette chanson qui me trotte dans la tête depuis que j'ai commencé à rédiger cet article :

 Des gros mots pour les grossistes

Des maux de tête pour les charlatans
Des jeux de mots pour les artistes
Des mots d'amour pour les amants
Des mots à mots pour les copieurs
Des mots pour mots pour les cafteurs
Des mots savants pour les emmerdeurs
Des mobylettes pour les voleurs

 

Des mots croisés pour les retraités
Et des petits mots pour les béguins
Des mots d'ordre pour les ordonnés
Des mots fléchés pour les Indiens
Des momies pour les pyramides
Des demi-mots pour les demi-portions
Des mots courants pour les rapides
Et le mot de la fin pour la chanson 

 

La Rue Kétanou

 


Ça discute fort chez vous ?

Ajouter votre commentaire

Ecrire un commentaire en tant qu'invité

0
Restrictions sur les pièces jointes Seules les extensions de fichiers suivantes sont autorisées: bmp, csv, doc, gif, ico, jpg, jpeg, odg, odp, ods, odt, pdf, png, ppt, rar, txt, xcf, xls, zip 0 / 3
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire sur cet article.

Me connecter