logo mam psychomot
facebook hellocoton les vendredis intellos

Motricité libre ...on en parle ?

Après quelques ateliers de "motricité libre" et une réunion à animer sur le sujet, conjointement avec Céline de Ti Koala, j'ai envie de vous en reparler ici sur ce blog .... non pas pour en parler en long, en large et en travers, mais pour en redonner le coeur, le noyau, l'essence même ! 

Nous nous sommes rendues compte à travers les questions  des uns et des autres, que  ce qui parait simple quand on le pratique au quotidien, peut paraitre obscur, complexe et difficile à mettre en oeuvre. 

Nous avons aussi rencontré  des résistances,  des difficultés à penser le développement de Bébé autrement que dans les "on dit", "on m'a dit", "on a toujours fait..." ... avec une difficulté à remetre en question  les pratiques familiales ou institutionnelles, et à concevoir que Bébé n'est pas dépendant de nous pour tout. 

Alors voila quelques petits repères, juste pour mieux comprendre !

 

1. Bébé est une personne !

Parler de motricité libre, c'est avant tout ouvrir un espace .... pour voir Bébé  dans toute sa globalité.  Pour donner à Bébé sa place, pour se rappeler qu'il est une personne .... et que donc, il a déjà son caractère, son rythme, sa manière de vivre les choses. 

Bébé est une personne, il est donc important comme avec toute personne : 

- De lui parler : expliquer ce qui se passe prévenir de ce qui va se passer, mettre des mots sur les émotions ... les notres, et les siennes. 

- De le considérer : lui accorder de l'importance au quotidien  et penser à son rythme  ( éveil/sommeil, rythme de développement etc. )

- De l'écouter : prendre en compte ce qu'il nous montre,  ce qu'il exprime ... pas seulement ses pleurs. 

 

2. Bébé a besoin de relation 

Dès la naissance, Bébé est en quête de relation affective et met en place une relation d'attachement très forte dès ce moment, avec les personnes présentes .... les parents dans l'immense majorité des cas. 

Pour grandir, Bébé a besoin de ce socle  .... que constitue la relation d'attachement mise en place avec ses parents.  Son développement  s'appuie et se construit sur cette relation. 

Si on parle de motricité, c'est une des déclinaisons du développement de l'enfant, et on reprend le même principe.  Tout mouvement volontaire, toute acquisition  de postures, de transitions motrices, de déplacements se construit à partir de la relation. 

Petit exemple: si Bébé tend les bras dans son lit, c'est pour être pris dans les bras ... Si Bébé cherche à se déplacer, c'est tout d'abord pour rejoindre Papa ou Maman .... présent à coté. 

 

3. Respect du rythme de Bébé

Respecter son Bébé, le considérer, c'est aussi prendre en compte son rythme de développement et le respecter .... lui laisser la possibilité:

- de faire ses expérimentations par lui même sans le presser, ni lui mettre la pression pour tel ou tel cap. 

- de prendre ( déjà ) de l'autonomie.

- de trouver par lui même de nouvelles choses et des solutions  à ses premiers problème ( pénible cet objet qui ne rentre pas dans cette boîte !! non mais ! ). 

 

4. Avantages

Laisser Bébé faire ses expérimentations tout en étant présent et à l'écoute sur le plan relationnel, a des incidences très positives sur le développement de Bébé. 

- Développement de la confiance en soi : réussir par soi même  permet à Bébé de se sentir "capable de", d'avoir une bonne image de lui,  et d'oser de nouvelles conquètes

- Développement de la créativité : essayer de nouvelles choses, manipuler des objets d'une manière différente, appréhender un obstacle d'une nouvelle manière .... Bébé est surprenant quand on lui laisse  un peu d'autonomie. 

- Développement du repérage spatial : s'orienter, percevoir les notions spatiales, comparer des distances, hauteur etc.  évaluer la faisabilité d'un déplacement. Autant d'élements importants pour construire les bases du développement spatial. 

- Développement de l'intelligence : analyser une situation, évaluer diverses approches, possibilité de changer de manière de faire, résolution de problème etc.

- Développement de la régulation émotionnelle : gérer  les succès  comme les petits "échecs", se familiariser avec le besoin de persévérer pour maitriser une nouvelle acquisition. 

- Développement de la communication : Bébé est actif et peut prendre l'initiative de la communication, que ce soit par des gestes ( tendre un objet par exemple), des mimiques, des regards ou des sons. 

- Aisance motrice : La construction de la motricité, de manière autonome par l'enfant, permet la mise en place d'une motricité harmonieuse. Bébé montre beaucoup d'aisance dans ses mouvements et déplacements, et  on observe un gain qualitatif très net. 

 

5. Concrètement

Un tapis au sol assez grand, quelques jeux variés .... et c'est tout pour commencer. On enrichit ensuite l'espace avec du relief et des objets à découvrir en fonction des explorations de Bébé ... 

La motricité libre est une approche économique ;)

 

et pour agrémenter le propos, deux illustrations très bien faites  de Bougribouillons

mot libre dessin 01

 

mot libre dessin 03

ps : Si vous voulez aller lui rendre visite sur son blog, attention l'adresse n'est plus celle indiquée sur les affiches mais  celle ci : http://bougribouillons.fr/

 

Je m'arrête là .... pour cette fois ! 

Ajouter votre commentaire

Ecrire un commentaire en tant qu'invité

0
Restrictions sur les pièces jointes Seules les extensions de fichiers suivantes sont autorisées: bmp, csv, doc, gif, ico, jpg, jpeg, odg, odp, ods, odt, pdf, png, ppt, rar, txt, xcf, xls, zip 0 / 3
conditions d'utilisation.
  • myrtille

    Signaler

    Bonjour, j'aime beaucoup vos articles que je viens régulièrement lire avec grand plaisir. Concernant la motricité libre, je suis d'accord sur le principe mais je trouve qu'elle est souvent mal utilisée. par exemple, ma fille de 7 mois ne sait pas encore se retourner du dos sur le ventre et s'énerve rapidement lorsqu'elle est laissée allongée sur le dos. Je dois être très présente pour elle et vraiment l'accompagner dans ses jeux. En revanche, a la crèche où elle va, chaque fois que je viens la chercher, et quelle que soit l'heure, je la trouve, ainsi que les plus petits de sa section, seuls sur les tapis en train de pleurer, sans qu'aucune auxiliaire ne soit à leurs côtés...je pense que l'accompagnement de l'enfant fait partie intégrante de la motricité libre et qu'il ne doit pas s'agir de laisser les bébés livrés à eux-même. De plus, ne pensez vous pas que d’expérimenter de temps en temps la position sur le ventre, d'être assis sur les genoux et d'être porté participent aussi à enrichir les expériences motrices, les appuis différents, l'équilibre et la sécurité affective ?

    lundi, Jan 9 2017 1:12:31pm
  • Derighetti

    Signaler

    Bonjour,

    Merci pour vos articles ! Mon petit Colin a 8 mois et demi et depuis qu'il est né je l'ai laissé sur le dos, sur un tapis, pas de transat, pas de parc et tout se passait bien… Mais ensuite on m'a dit qu'il serait bien qu'il tienne assis, que c'était bien de le faire marcher en lui tenant les mains et j'ai fait l'erreur d'écouter les gens autour de moi…Donc je la'i assis, calé entre des coussins, depuis ses 7 mois, sans qu'il sache s'assoir tout seul. Depuis quelques jours je me dis que c'est bizarre et que ce n'est pas naturel. En lisant vos articles je me rends compte de mon erreur mais je ne sais pas comment le laisser faire tout seul maintenant, vu qu'il tend les bras( à cause de nous) et veut être dans cette position. Idem pour la position debout que toute la famille adore lui faire faire…J'ai pourtant lutté mais pas assez…(et encore, ils me parlent tous du trotteur !!!! c'est une lutte pour dire non !! ) Pensez-vous que je doive le relaisser le plus souvent sur le dos ? maintenant qu'il a "goûté" aux autres positions ? Comment puis-je faire pour qu'il ai envie d'y arriver seul maintenant ? Est-ce possible encore ? Je vous remercie.

    mardi, Déc 6 2016 11:37:46am
  • charlotte

    Signaler

    Bonjour, je suis intéressée par votre article, je partage cette vision des choses et depuis la naissance de ma fille je l'ai beaucoup portée à sa demande (bras,porte bébé). Elle semble bien éveillée, curieuse, demande beaucoup à être portée, il me semble que c'est par envie d’être "debout" et de tout voir. Elle n'accepte pas de rester en poussette très longtemps, dans la voiture et de même pour le tapis d’éveil ( ou transat) ( si je ne la prends pas aux bras c'est la grosse crise).
    J'ai observé que lorsqu'elle se reveil le matin elle est plus a même de resté allongée et d'observer (pendant au moins 15 20 minutes), je la pose sur mon lit à coté de moi. Sur sa table à langer également c'est un endroit ou elle accepte d’être allongée et elle peux y rester un certains temps.

    Comment l'accompagner pour qu'elle prenne du plaisir à s’éveiller "seule"? Mon entourage me conseil de la laisser pleurer sur son tapis, "elle s'habituera" mais cela ne me semble pas forcement la meilleur solution au contraire! . Je vous remercie de m'avoir lue!

    jeudi, Avr 7 2016 9:41:33am
  • charlotte

    Signaler

    Bonjour, je suis intéressée par votre article, je partage cette vision des choses et depuis la naissance de ma fille je l'ai beaucoup portée à sa demande (bras,porte bébé). Elle semble bien éveillée, curieuse, demande beaucoup à être portée, il me semble que c'est par envie d’être "debout" et de tout voir. Elle n'accepte pas de rester en poussette très longtemps, dans la voiture et de même pour le tapis d’éveil ( ou transat) ( si je ne la prends pas aux bras c'est la grosse crise).
    J'ai observé que lorsqu'elle se reveil le matin elle est plus a même de resté allongée et d'observer (pendant au moins 15 20 minutes), je la pose sur mon lit à coté de moi. Sur sa table à langer également c'est un endroit ou elle accepte d’être allongée et elle peux y rester un certains temps.

    Comment l'accompagner pour qu'elle prenne du plaisir à s’éveiller "seule"? Mon entourage me conseil de la laisser pleurer sur son tapis, "elle s'habituera" mais cela ne me semble pas forcement la meilleur solution au contraire! . Je vous remercie de m'avoir lue!

    jeudi, Avr 7 2016 9:41:32am
  • Tiphaine

    Signaler

    Bonjour, votre article est très intéréssant et j'ai l'impression quand je laisse mon fils de 6 mois faire et que je lui explique, il trouve souvent la solution par lui même, c'est vraiment incroyable. J'ai un petit conseil à vous demander. Je cherche un tapis au sol adapté mais je ne sais pas quoi acheté. aujourd'hui je le pose sur un matelas de yoga. Merci de votre aide.

    mercredi, Jui 3 2015 4:10:51pm
  • manon

    Signaler

    Bonjour, je trouve cet article très intéressant, c'est ce que j'essaie de pratiquer avec mon bébé et la première illustration soulève pour moi une inquiétude : vers 5 mois, mon bébé se mettait bien sur le côté pour attraper un jouet plus haut que sa tête. Il était à deux doigt de se retourner. Depuis maintenant deux semaines, il refuse absolument de le refaire et préfère hurler pour que je lui donne le jouet plutôt qu'aller le chercher lui même alors qu'il en est tout à fait capable. Est ce grave? Je suis tout le temps avec lui je l'aurais remarqué s'il s'était fait peur? Comment l'aider?

    samedi, Fév 28 2015 10:40:39am
  • Bonjour,
    Se serait il fait mal, ou coincé au niveau musculaire ??? Dans ces cas là, une consult chez l'ostéo peut être un bon moyen de décoincer les choses. Si ce n'est pas ça, peut-être qu'il a investi d'autres choses en ce moment ( la relation, la decouverte de son corps etc. ) et qu'il n'a pas envie d'aller chercher ce jouet ... en tout cas, le mieux est de ne pas trop insister pour ne pas le braquer ou alors de mettre le jouet à divers endroits et pas forcément au dessus de la tête. Et pour finir, à 5 mois...même 6, il n'y a vraiment pas lieu de s'inquiéter, Bébé est encore petit et n'a pas la maîtrise précise de ses mouvements et de ses gestes.

    jeudi, Mar 5 2015 12:47:12pm
  • Yannick T

    Signaler

    article très intéressant, je mettrais juste un bémol, le Bébé est une personne en devenir... n'allons pas trop vite en besogne et laissons lui le temps de grandir, à l'image de vos propos..

    samedi, Jan 17 2015 3:30:30pm
  • Bonjour
    merci pour toutes ces ressources! je partage avec mes collègues pour une future MAM!

    jeudi, Nov 27 2014 1:09:14pm
  • Anaïs

    Signaler

    Je ne peux qu'approuver ;)
    J'ai pu déjà constater les effets sur mon bébé de 8 mois et demi, au niveau du repérage spatial par exemple et surtout de l'autonomie. Parfois je le trouve même trop autonome ! :p Bah oui, si petit et déjà capable de jouer de longs moments seuls, parfois quand j'essaye de jouer avec lui il n'en a que faire... Mais c'est super de le regarder évoluer :-)

    vendredi, Nov 14 2014 4:00:16pm
  • Excellent article! J'adore!!!

    vendredi, Nov 14 2014 11:43:51am

Me connecter