logo mam psychomot
facebook hellocoton les vendredis intellos

Matériel de puériculture

Utile ou inutile ? Bénéfique ou néfaste ?

Choisir son tapis d'éveil

Bébé est (enfin) là.... ou bientôt là ... et commence le dilemne : Qu'acheter ??? Comment choisir ? 

Un article qui pour moi est indispensable  est le tapis d'éveil... et il y a beaucoup de choix, sauf que la plupart du temps je fais la moue devant l'immensité du rayon... Pourquoi ? Et bien oui, ils sont jolis, choupinous etc. mais ils ne me paraissent pas vraiment adaptés aux bébés... et quand je compare aux tapis avec lesquels j'ai pu travailler en tant que psychomot auprès des bébés, la différence est plus que nette. 

Je pense qu'en premier, il faut se demander quelle est l'utilité du tapis d'éveil ...

Le tapis est le meilleur endroit où poser Bébé pour qu'il découvre son corps et son environnement, pour qu'il expérimente librement sans gêne ni contrainte ses gestes, ses appuis au sol, sa motricité.

Bébé est allongé, et peut de ce fait garder son enroulement physiologique sans tension musculaire... Il peut progressivement changer d'appuis, s'étirer, s'enrouler plus encore, tourner sa tête, tendre son bras dans toutes les directions, et un jour... à la faveur d'un mouvement un peu plus fort que d'habitude, se retourner un peu par hasard sur le coté puis sur le ventre... Et ce n'est que le début. 

tapis éveil 2

En laissant Bébé découvrir son corps et ce qui l'entoure, à son rythme, sans aucun besoin de stimulations extérieures, Bébé construit sa motricité globale (appuis, tonicité, déplacements), sa motricité fine (saisie manuelle, sens tactile),  son exploration des objets ( porter à la bouche, etc.), et sa vision de près et de loin ... si son champ visuel n'est pas bouché par une arche de jeux pleine de multiples grigris. 

Le tapis permet un espace de jeux réservé à Bébé... un espace qui évolue bien sûr en fonction de ses compétences... Il faut penser au moment où Bébé va commencer à s'asseoir, à se mettre à quatre pattes,  à ramper... Il aura donc besoin de plus de place et il est du coup intéressant que le tapis ne soit pas trop petit ou trop mou... 

L'idéal étant que ce tapis soit un lieu d'éveil, et non pas de sommeil pour permettre à Bébé de construire ses repères spatiaux et temporels.... et que ce lieu d'éveil soit associé à un temps de relation. Bébé en bénéficie d'autant plus que ses parents sont auprès de lui... pas collés à lui non plus... et verbalisent ce qu'ils voient, le félicitent, lui parlent ... maintiennent une relation affective sécurisante en gros. Bien sûr, on peut poser Bébé quelques minutes en finissant une tache dans la même pièce ... Bébé en profite pour tester l'absence/présence et pour commencer déjà à faire ses petites expériences de manière autonome... histoire de montrer ensuite à Maman ou Papa ses nouvelles découvertes. 

 

Quand je  cherche un tapis d'éveil, quels sont les points à ne pas négliger ? 

Un cocon pour bébé... du confort et bien plus que cela !

Le cocon pour Bébé... en dehors des modes et des marques phares de puériculture, le cocon nous vient de recherches très poussées à partir de l'observation et du soin des bébés nés prématurément et hospitalisés en nénonatalogie. 

Il y a quelques années, c'était encore un concept novateur... heureusement, ça l'est de moins en moins, et la majorité des bébés en néonat sont maintenant positionnés dans des cocons réalisés juste pour eux, en fonction de leurs besoins, de leurs manifestations etc. En effet, les équipes soignantes, soutenues par des psychomotriciens et des kinés, observent les bébés et notent tous leurs signes d'inconfort (raidissements, trémulations, grimaces, sourcils froncés, baillements, extension rapide des membres,  etc. ) et adaptent le cocon en fonction. 

Le plus souvent, ce cocon est réalisé à partir de langes, de drap, roulés sur eux mêmes et disposés autour de l'enfant de manière à le replacer dans une position rappelant la position foetale, avec une flexion des jambes, un soutien sous les épaules... tout cela et lui permettant de supporter la gravité.

Car oui, le bébé né prématurément ne peut pas lutter de lui même contre la gravité et se retrouve comme "écrasé" par toute cette pression... il est alors plaqué contre son matelas et ne peut pas mobiliser ses articulations et ses membres. Cela peut avoir des effets dévastateurs avec des pathologies motrices très graves : déformation osseuse du fémur, dysplasie de hanche, retard du développement psychomoteur, difficulté ou impossibilité pour l'acquisition de la marche... et possibilité d'être obligé d'avoir recours à une chirurgie lourde. 

L'effet du cocon a aussi un rôle bénéfique et même indispensable pour les compétences respiratoires, l'éveil, la qualité de sommeil, et le sentiment de sécurité du bébé. 

Coque, nacelle, siège auto ... quel casse tête !

Petit Baroudeur a voyagé en voiture en nacelle jusqu'à ses 6 mois ... Pourquoi ? Et bien, car  nous savions que nous avions de très longs trajets  (jusqu'à 7h de route) à faire assez régulièrement, et la position allongée nous paraissait plus adaptée. 

Toutefois,  la nacelle est dans l'ensemble moins sécurisante qu'un siège cosy, mais il y en a quand même trois qui sont recommandées par les organismes de tests des siège auto, et la notre était dedans : ouf ! 

En gros, si on a de la place dans sa voiture et de très longs trajets à faire, ça me paraît une bonne option, à condition de vérifier vraiment les normes de sécurité et de fixation. 

Par contre, il faut anticiper la suite... à 6 mois, la nacelle c'est terminé ! Et les sièges Groupe 1 à partir de 9kg ne convenaient pas à Petit Baroudeur... il lui manquait plusieurs kg :).

De plus, jusqu'à 13kg il est très fortement recommandé d'installer Bébé dans un siège dos à la route... donc dans ces cas là, après une nacelle, il faut s'orienter vers un siège auto Groupe 0+/1 ... et là, petite désillusion... nous n'avons pas trouvé de siège auto vraiment performant, avec un système isofix... nous avons pris ce qui nous semblait un siège auto assez sécurisant mais en étant un peu déçu quand même ... 

Cette impression s'est confirmée ensuite à la lecture d'articles professionnels sur la qualité des sièges auto ... un siège auto 0+/1 est toujours moins bien au niveau qualitatif (résistance, amortissement des chocs, protection de Bébé) qu'un siège  de groupe 0 ou de siège 1, car son adaptabilité le rend moins précis, moins ajusté et donc moins fiable. 

Pour la petite marmotte, on change de configuration... la voiture ne peut pas accueillir un siège auto et une nacelle... on a encore une petite citadine :)  donc on s'oriente sur un siège "cosy" ... et là, chapeau, la plupart sont très bien notés... il y a beaucoup de choix sans sacrifier au coté "sécurité"... ce qui est bien plus essentiel que le coté design... Après, bien sûr, il y a des différences importantes qui motivent le choix de chacun : système d'attache dans la voiture, poids du cosy, accessoires, adaptabilité sur un chassis de poussette, marque tendance etc. 

Le tour de lit ... joli mais pas inoffensif

Quand on attend Bébé, on veut préparer tout ce dont il aura besoin, et bien souvent le tour de lit nous est présenté comme un indispensable ... pour harmoniser la déco, et protéger Bébé des barreaux de son lit... 

Pour Petit Baroudeur, j'en ai acheté un aussi.... avant pour je ne sais quelle obscure raison en discuter avec des pro de la petite enfance ... et là stupeur, mon joli tour de lit se révélait être en fait très dangereux ... je pensais bien faire, et au final je risquais de mettre mon petit bébé en péril...  Heureusement, c'était bien avant la naissance de Petit Baroudeur et mon indispensable et magnifique tour de lit est parti aux oubliettes.

Alors comment et pourquoi le tour de lit est il dangereux ?