logo mam psychomot
facebook hellocoton les vendredis intellos

éveil

éveil

Choisir son tapis d'éveil

Bébé est (enfin) là.... ou bientôt là ... et commence le dilemne : Qu'acheter ??? Comment choisir ? 

Un article qui pour moi est indispensable  est le tapis d'éveil... et il y a beaucoup de choix, sauf que la plupart du temps je fais la moue devant l'immensité du rayon... Pourquoi ? Et bien oui, ils sont jolis, choupinous etc. mais ils ne me paraissent pas vraiment adaptés aux bébés... et quand je compare aux tapis avec lesquels j'ai pu travailler en tant que psychomot auprès des bébés, la différence est plus que nette. 

Je pense qu'en premier, il faut se demander quelle est l'utilité du tapis d'éveil ...

Le tapis est le meilleur endroit où poser Bébé pour qu'il découvre son corps et son environnement, pour qu'il expérimente librement sans gêne ni contrainte ses gestes, ses appuis au sol, sa motricité.

Bébé est allongé, et peut de ce fait garder son enroulement physiologique sans tension musculaire... Il peut progressivement changer d'appuis, s'étirer, s'enrouler plus encore, tourner sa tête, tendre son bras dans toutes les directions, et un jour... à la faveur d'un mouvement un peu plus fort que d'habitude, se retourner un peu par hasard sur le coté puis sur le ventre... Et ce n'est que le début. 

tapis éveil 2

En laissant Bébé découvrir son corps et ce qui l'entoure, à son rythme, sans aucun besoin de stimulations extérieures, Bébé construit sa motricité globale (appuis, tonicité, déplacements), sa motricité fine (saisie manuelle, sens tactile),  son exploration des objets ( porter à la bouche, etc.), et sa vision de près et de loin ... si son champ visuel n'est pas bouché par une arche de jeux pleine de multiples grigris. 

Le tapis permet un espace de jeux réservé à Bébé... un espace qui évolue bien sûr en fonction de ses compétences... Il faut penser au moment où Bébé va commencer à s'asseoir, à se mettre à quatre pattes,  à ramper... Il aura donc besoin de plus de place et il est du coup intéressant que le tapis ne soit pas trop petit ou trop mou... 

L'idéal étant que ce tapis soit un lieu d'éveil, et non pas de sommeil pour permettre à Bébé de construire ses repères spatiaux et temporels.... et que ce lieu d'éveil soit associé à un temps de relation. Bébé en bénéficie d'autant plus que ses parents sont auprès de lui... pas collés à lui non plus... et verbalisent ce qu'ils voient, le félicitent, lui parlent ... maintiennent une relation affective sécurisante en gros. Bien sûr, on peut poser Bébé quelques minutes en finissant une tache dans la même pièce ... Bébé en profite pour tester l'absence/présence et pour commencer déjà à faire ses petites expériences de manière autonome... histoire de montrer ensuite à Maman ou Papa ses nouvelles découvertes. 

 

Quand je  cherche un tapis d'éveil, quels sont les points à ne pas négliger ? 

Transat, un peu ? beaucoup ? à la folie ?

Un petit billet sur le transat..ça vous dit ?

Le transat, c'est bien, cela nous semble si confortable et c'est surtout très pratique pour les parents.

Oui, c'est bien, mais en usage modéré, comme beaucoup de choses. Bébé ne devrait pas rester plus de 20 à 30 minutes d'affilée dans son transat, pour que cela reste adapté... et ce d'autant plus qu'il est petit.


Souvent, on pense que nous, on aimerait bien avoir un transat géant ( un hamac en quelque sorte !) alors on se dit que nos petits doivent être super bien dans leur transat. La différence, c'est que nous, nous sommes libres de bouger, de changer de position et de trouver ainsi la détente ! 

Pour Bébé, il faut penser que ce n'est pas lui qui choisit d'aller dans son transat ( et le pauvre, si petit, il ne choisit de toute manière pas grand chose...on lui demande beaucoup d'adaptation). Il faut donc essayer de se placer dans son petit corps de Bébé.

Rappelons nous comme toujours qu'à la naissance et pendant de longs mois, Bébé n'a pas une gestion tonique optimale... et que cela s'effectue très progressivement. Il a besoin de rester dans sa position d'enroulement ( position dite physiologique) et toutes les contraintes liées au matériel de puériculture sont à prendre en compte et à limiter au maximum.

Dans son transat : 

  •  Bébé ne peut pas rectifier sa posture s'il a une douleur quelque part. Comme son dos n'est pas encore musclé, tout le poids du haut du corps appuie sur les vertèbres et cela crée des tensions cervicales et dorsales.
  • Bébé n'est pas libre de ses mouvementsTout petit, il peut difficilement orienter sa tête, observer le mouvement de sa main,  retrouver un hochet qu'il a lâché.
  • Bébé peut être en difficulté pour demander à être sorti du transat et peut développer des stratégies plus ou moins inconfortablesPar exemple, Bébé peut appuyer fortement d'un seul coté et "réussir" à basculer avec le transat, ou il peut aussi de manière répétée tendre par à-coups les bras devant lui  fortement ce qui à la longue entraine des blocages musculaires au niveau du dos.
  • Bébé peut se mettre en danger quand il est un peu plus âgé : il peut basculer avec la transat, arriver à sortir du harnais et passer par dessus, se retourner et escalader le transat ( si si, c'est arrivé à plusieurs de mes amies).

Et le bonus/malus ... les accessoires : 

  • La plupart des transat ont une arche d'éveil... en tant que parent, on se dit que c'est une bonne idée... que cela va intéresser Bébé, que cela lui évitera de s'ennuyer. Là encore, on se projette nous à la place de Bébé... car pour Bébé, tout ce qui l'entoure  est follement intéressant ( bien plus d'ailleurs que  des peluches qui se balancent à une arche) :  la luminosité, les reflets, les objets et leurs couleurs, les déplacements des personnes autour de lui dans la pièce, les sons... musique, voix, bruits du quotidien, les odeurs.   L'arche d'éveil peut être intéressante à proposer de temps en temps pour varier, mais surtout pas de manière systématique... d'autant plus qu'elle bouche tout le champ visuel de Bébé qui n'a plus alors comme horizon que les jouets de l'arche. 

 

  • La fonction de balancement : Autant cela peut être intéressant quand c'est l'adulte qui l'actionne... ce qui présuppose un maintien de la relation entre Bébé et l'adulte... autant, cela enferme Bébé dans des sensations répétitives et stériles quand Bébé l'actionne par lui même, et encore pire quand c'est un système mécanique où Bébé subit le balancement... d'autant plus que cela majore le temps passé par Bébé dans son transat. 

Alors, oui... Bébé aime le balancement, ou plutôt le bercement... mais toujours dans une relation à quelqu'un .... avec de la proximité corporelle, un entrecroisement des regards, la chaleur corporelle, la voix.... 

Comme pour d'autres types de matériels, cela donne à Bébé une fausse appréhension du monde et ne lui permet pas de faire ses expériences corporelles et motrices à son rythme.

  
Alors le transat, pourquoi pas mais en utilisation cool ! ... quand Bébé a besoin d'être posé quelques instants en position assise ou verticale, pour des soucis de digestion par exemple.

 Mais  s'il vous plait, ne mettez pas le transat en hauteur...il y a déjà eu trop d'accidents !

Et si vous vous dites que vous n'avez pas d'autres alternatives que le transat ... Et bien si !  L'idéal pour Bébé est  d'être posé tout simplement sur un tapis  un peu épais avec quelques jouets adaptés à son âge... 

 

Un parc pour Bébé, c'est vraiment une bonne idée ?

 Le parc pour Bébé... accessoire indispensable??? Oui ??? Non ??

Il n'y a pas de réponse toute faite, car tout dépend du milieu dans lequel on vit : une grande maison à étages/ un appartement, un chien/un chat, d'autres enfants, une cheminée, des espaces dangereux que l'on peut fermer...

Chez nous, dans la chambre, un tapis...pas de chien, pas de chat, pas d'autres enfants...Alors quand on me demandait si j'avais un parc, la réponse était toute trouvée...Non, on n'en a pas besoin, avec le tapis  c'est parfait !

C'est vrai que le parc peut être une bonne idée quand l'espace est peu sécurisé pour un nourrisson de par la présence d'animaux, d'enfants, ou de la configuration des pièces. Il a des atouts à condition de ne pas l'utiliser constamment :

Me connecter