logo mam psychomot
facebook hellocoton les vendredis intellos

Séquence détente

Ce soir,  Petit Baroudeur commençait à faire rouler une balle à picots entre ses mains.... Allez hop,  c'est parti pour une petite séquence détente avec balle à picots, très facile à faire avec des enfants... et même, en partie, avec des bébés !

balle picots

Pour se mettre dans l'ambiance, assis sur le tapis,  on commence par un petit jeu :

"Tiens, tu vas fermer les yeux, je vais te toucher avec la balle, et après quand tu rouvres les yeux,  tu me dis où la balle t'a touché."  ( On touche quelques secondes une partie du corps)

Bon, Petit Baroudeur a adoré.... à savoir, sur ce genre de jeu, très souvent les enfants demandent à instaurer un tour de rôle. 

 

Et on continue avec un moment plus calme, Petit Baroudeur est toujours assis, et je passe la balle sur son corps en agrémentant d'une petite histoire tout en nommant les parties du corps :

"Regarde, la petite balle part en voyage, elle roule sur ton pied, ta jambe, regarde elle continue son chemin, elle veut monter  sur la grande montagne là devant, la voila qui passe sur ton ventre, ton épaule, et oh sur ta tête ... ça y est, elle est tout en haut... c'est beau tout autour ... tiens, elle veut redescendre et revenir chez elle ... elle descend sur le bras gauche, la main... mais ce n'est pas ici sa maison, elle remonte sur l'épaule et descend par ce large chemin, ton dos, mais tout en bas elle se rend compte que là encore ce n'est pas le bon chemin, elle remonte et part sur le bras droit ..." etc. jusqu'à revenir au point de départ après avoir roulé sur tout le corps ( à l'exception des zones intimes, face interne des cuisses compris). 

Petit Baroudeur a là aussi beaucoup aimé mais  m'a dit (et montré !!) qu'il était chatouilleux. On a alors essayé avec d'autres balles, puis il s'est allongé et m'a demandé de recommencer l'histoire de la petite balle. Evidemment, Petit Marmot à coté, a aussi demandé son quota de massages. 

 

ça parait tout simple, mais pour un enfant, il y a plein de choses à apprivoiser dans ces petits jeux :

 

Fermer les yeux sur demande : c'est difficile car il faut accepter de perdre ses repères visuels et d'être plus conscient de  ses sensations et ressentis. Cela peut être anxiogène pour un enfant et doit être amené très progressivement : 1s puis 2 puis 3 et ainsi de suite ... et dans un climat de sérénité et de grande confiance.   

Au final, cela développe la capacité à contrôler son mouvement, à percevoir la différence des sensations selon le canal sensoriel  exploité, à gérer la relation à autrui, à exprimer et gérer ses émotions. 

 

Localiser une sensation : l'enfant se développe par son activité corporelle et ses ressentis. Mais bien souvent, avec le développement de la motricité et la masse de propositions faites par l'environnement, nous confondons et amenons nos enfants à confondre sensation et mouvement. Là, dans la stuation proposée,  il faut donc accepter de rester plus ou moins immobile et d'être disponible à la sensation procurée et de savoir la localiser. 

Cela développe le contrôle de soi, la perception corporelle et la connaissance de son corps, la sensibilité profonde  et le sens tactile, l'attention. 

 

Se centrer sur ses sensations : là encore,  être acteur de la situation ne veut pas dire être en mouvement, mais au contraire être capable de se centrer sur les sensations procurées. Ce qui est super, c'est quand l'enfant peut "parler ses sensations", en dire quelque chose, demander à tester autrement, avec d'autres balles ou objets de massage. 

Et cela développe la connaissance de soi et de ses limites corporelles : position du corps dans l'espace, unité du corps ( toutes les parties du corps sont reliées), la discrimination entre ce qui est agréable/désagréable ( la sensation est variable pour chaque personne et personne ne peut savoir à la place de l'autre si cela lui est agréable ou non),  l'apaisement et le sentiment de bien être, la capacité à exprimer ses émotions, et la capacité à parler ses ressentis (expliquer un ressenti corporel peut être très difficile quand on n'y a jamais été habitué). 

 

Toutes ces aspects apportent beaucoup à l'enfant et lui donnent en plus de ce que j'ai déjà dit ci dessus, de la confiance en soi .

Et pour ne pas en rester là, la capacité à pouvoir se détendre est un grand atout pour faire face à des situations difficiles, anxiogènes, stressantes : la personne peut alors se centrer sur sa respiration, se concentrer et mobiliser le meilleur de ses compétences pour faire face. 

 

Donc voila, apprenons à nous détendre ... et apprenons le aussi à nos bambins !

Ajouter votre commentaire

Ecrire un commentaire en tant qu'invité

0
Restrictions sur les pièces jointes Seules les extensions de fichiers suivantes sont autorisées: bmp, csv, doc, gif, ico, jpg, jpeg, odg, odp, ods, odt, pdf, png, ppt, rar, txt, xcf, xls, zip 0 / 3
conditions d'utilisation.

Liste des participants qui ont commenté cet article

Me connecter