logo mam psychomot
facebook hellocoton les vendredis intellos

Pourquoi refuse t’il de toucher … ou au contraire veut il toujours tout toucher ??

Toucher… un acte répété des milliers de fois jour après jour, dès notre naissance et tous les jours de notre vie… un acte banal… qui nous donne de multiples informations pour comprendre ce qui nous entoure et pour être en lien avec les autres.

Toucher… se fait avec notre peau… et pas seulement au niveau des doigts et de nos mains… mais avec l’ensemble de notre corps : les pieds sur le sol, le dos appuyé contre un mur, les jambes sur un matelas, les fesses sur une chaise etc.

Toucher un objet, c’est recevoir des sensations diverses… doux, rêche, rugueux, lisse, bouclé, épais, chaud, froid, piquant, grumeleux, visqueux … plus ou moins agréable selon notre sensibilité et nos goûts.

Chacun a ses préférences en fonction de ses premières relations (bébé/parents), de son environnement, et de son seuil de sensibilité tactile. Car oui, il existe des différences à ce niveau là…

Certains enfants montrent à l’école une difficulté à toucher la peinture, la pate à modeler… on se demande souvent pourquoi… Il n’y a pas de réponse unique mais différentes possibilités… que l’on peut arriver à cibler en parlant avec l’enfant, ses parents et en l’observant plus attentivement … :

  • Peut-être car il ne connait pas cette texture
  • Peut-être aussi parce qu’ils n’aime pas se salir
  • Peut-être parce qu’avoir des traces de matière ou de couleur sur la peau est perçu comme menaçant l’intégrité corporelle
  • Et peut-être aussi parce qu’il a une sensibilité tactile trop forte …

 

Quelle que soit la raison, cela se travaille progressivement et se régule au fur et à mesure, d’autant plus si on multiplie les propositions tactiles en variant la proposition de textures connues et inconnues et que l’on se montre rassurant.

 

Allons voir du coté du seuil de sensibilité tactile 

A coté d’une perception tactile assez classique permettant de bien appréhender les caractéristiques tactiles des objets et de l’environnement, certains enfants présentent un « trop «  ou un « pas assez » :

Certains enfants ont une hyposensibilité tactile : leur perception tactile est un peu floue et ils apprécient particulièrement les objets qui ont une surface dure et piquante. Ils vont multiplier les expériences tactiles pour différencier leurs sensations, aimer toucher différentes textures, mettre les mains dans la pâte à sel, la semoule etc. Je me rappelle d’un enfant qui allait jusqu’à toucher les clôtures électriques pour « ressentir » une sensation tactile… c’est extrême et dangereux, et nécessite une grande vigilance de l’adulte pour éviter les mises en danger de cet ordre.

D’autres ont une hypersensibilité tactile : leur perception tactile est forte et leur procure des sensations très vite trop fortes donc désagréables. Du coup, ils choisissent des supports pauvres en stimulations tactiles comme le plastique et refusent souvent les autres matières. Ces enfants peuvent ne pas développer leur motricité fine car ils refusent de nombreux supports et jettent immédiatement tout ce qu’ils touchent. Il faut souvent du temps et des propositions courtes mais répétées pour qu’ils acceptent d’explorer d’autres objets.

Dans mon travail, je reçois des enfants avec entre autres ces difficultés. Je leur propose régulièrement l’exploration de matériel tactile : plume, foulard, gaze, balle à picots, balle déstressante, cube en mousse, brosses plus ou moins dure, caoutchouc, plastique souple, pate à modeler, objet vibrant etc.

Cela permet de repérer ce qui est le mieux accepté, le plus exploré et de les amener à varier les expérimentations, à enrichir leurs perceptions, à réguler leur seuil perceptif.

 

Cela vous rappelle quelque chose ? Vous y avez déjà été confronté ?

Ajouter votre commentaire

Ecrire un commentaire en tant qu'invité

0
Restrictions sur les pièces jointes Seules les extensions de fichiers suivantes sont autorisées: bmp, csv, doc, gif, ico, jpg, jpeg, odg, odp, ods, odt, pdf, png, ppt, rar, txt, xcf, xls, zip 0 / 3
conditions d'utilisation.

Liste des participants qui ont commenté cet article

  • ghd

    Signaler

    Full of hair extensions vigor and vitality of

    clip in hair extensions the tail hair, has always been a synonym for

    youth.However, short hair sister paper also want to feel this long hair ponytail hair, helpless hair Jun not to

    hair extensions london force, a long time can not be long.No matter,

    we have a wig tail This kind of thing. Brown hair, take care of the shape of

    uk hair extensions the bangs, the bangs play into fluffy look, with

    tall curls tail, handsome face, times the fashion pretty pretty.

    samedi, Sep 30 2017 4:54:33am
  • Brooke

    Signaler

    http://natcasino-git.com/ fiende orsak bingo bonus

    jeudi, Aoû 31 2017 6:16:36pm
  • la fin de mon article me rappelle les prises en charge en salle Snoezelen que je fais une fois par semaine, où on expérimente toutes ces sensations. Et on se rend compte que chacun vit différemment ces stimulations.

    dimanche, Fév 17 2013 8:52:30am
  • C'est chouette les salles snoezelen... j'adore !! Ce serait génial qu'il y en ait pour tout le monde, et pas seulement dans les établissements accueillant des personnes présentant un handicap.

    dimanche, Fév 17 2013 2:05:15pm

Me connecter