logo mam psychomot
facebook hellocoton les vendredis intellos

L'indispensable Doudou...

Ah, le doudou....en tant que parent, on s'étonne que Bébé n'en aît pas....et puis quand Doudou est repéré et investi, on le regretterait presque...car le voilà indispensable. Si doudou n'est pas là, pas de sieste, pas de nuit tranquille, et des criiiiiss...Un oeil sur l'enfant, un oeil sur Doudou...ça devient difficile d'être parent !!

 A part le fait que tout le monde trouve ça mignon de voir un enfant agrippé à son doudou ( à part le pauvre parent exténué à coté of course)...ce sacré doudou a tout de même une utilité...un rôle à jouer. Il est ce qu'on appelle "l'objet transitionnel"...cet objet qui permet à l'enfant  de garder un peu de ses parents à ses cotés quand ils ne sont pas là, et cela par conséquent le rassure beaucoup !!

 Qu'est-ce que j'aime les supers blagues  qui ont pu être faites à Petit Baroudeur...Un adulte attrape Doudou et dit à Petit Baroudeur qui lui demande de lui redonner : "Ah non, Doudou maintenant il est à moi, je le garde."...et vla Petit Baroudeur avec un beau regard angoissé  tourné vers moi  genre "Au secours Maman !" ....ça fait hurler de rire l'auteur de la blague...et moi, je fulmine à coté...gggrrrrrrr

 Oui, on peut rire et jouer avec Doudou mais il faut que les choses soient claires au début pour tout le monde, et surtout pour Petit Baroudeur, genre "On va jouer à cacher Doudou, d'accord ?".

 

 Et "Le Doudou" est important pendant plusieurs années....il est souvent bien élimé à force d'être câliné et bisouillé, mais pour chaque enfant, son doudou est le plus beau des doudous et il n'est pas question de lui enlever. Il s'en séparera quand il sera prêt, après plusieurs étapes...Souvent, dans un premier temps, Doudou est une compagnie quasiment de tous les moments ou n'est jamais très loin...puis plus tard  il peut rester à la maison le temps d'une  sortie....puis encore plus tard, il reste le compagnon de rêves de l'enfant et reste en permanence dans le lit de ce dernier.

 

 Pour encore mieux comprendre....

 Une petite définition : 

 "L’objet transitionnel apparaît entre 4 mois et 1 an au moment où la mère, prise par ses occupations, commence à s’éloigner un peu de son bébé. Il l’aide à rétablir une certaine continuité menacée par la séparation avec la mère."  Issue de psychomedia.qc.ca 

 ...Alors, pour commenter un peu...même si le processus peut démarrer tôt, vers 4 mois,  l'attachement à un doudou  se construit progressivement, et il faut un certain temps avant que l'enfant ne s'approprie un objet bien identifié comme son doudou....rarement avant 9 mois, un an, voire un peu plus... 


...Et une petite explication : 

 "... Qui est-il ce Doudou? Comme le dit si bien le terme créé par le Docteur Donald WINNICOTT : il est objet de transition. Doudou est en partie vous et en partie votre enfant, intermédiaire entre le réel et l'imaginaire, la présence et l'absence, la sécurité et l'aventure. Il est l'objet de tous les possibles et de toutes les attentes. Présent en toutes circonstances, Doudou permet à votre enfant d'accepter votre absence, puisqu'une partie de vous est avec lui. Il permet de tester toutes les nouvelles expériences affectives, physiques ou autres, sans remettre en question l'équilibre intérieur de votre enfant, il lui sert de rempart protecteur face à l'inconnu! Il est le lieu d'expression de tous les sentiments, parfois câliné, parfois franchement malmené, Doudou constitue un espace neutre, ou rien n'est contesté. Cet objet est à la fois une partie de lui, mais aussi le premier objet considéré comme quelque chose qui n'est pas lui: l'entrée du Doudou dans la sphère de votre enfant constitue le passage vers une relation d'objet, c'est à dire vers la possibilité de percevoir un objet nettement différencié du sujet." Issue de neufmoisetplus.com 

 

Et les enfants qui n'ont pas de doudou...faut'il s'en inquiéter ?

 Personnellement, j'ai envie de répondre "non"  si l'enfant montre un attachement sécure à ses parents et un bon épanouissement.

Certains enfants semblent avoir suffisamment intériorisé en eux  la permanence de leurs parents, et leur propre statut de personne unique,  et n'ont pas besoin d'objets de lien...mais tout cela se nuance au jour le jour et avec la personnalité de chaque enfant. 

Ainsi, certains enfants n'auront pas de doudou fixe mais en auront plusieurs...ayant tous le point commun d'être des objets de la maison, d'autres enfants auront besoin d'un doudou de manière ponctuelle dans des circonstances particulières, et pour d'autres ce sera encore une autre manière de faire...

Et il arrive aussi fréquemment qu'un enfant soit présenté comme n'ayant pas de doudou car on imagine que le doudou doit être une peluche ou un objet en tissu... alors que ces enfants ont bien un "objet transitionnel" hyper important pour les séparations, les bobos, l'endormissement etc. L'enfant peut jeter son dévolu sur n'importe quel objet : sa sucette, sa veilleuse, un jouet musical, une petite voiture, une poupée... et bien souvent, en discutant avec les parents du comportement de l'enfant au quotidien...cela se révèle tout naturellement. 

Après, dans d'autres cas, bien moins fréquents, où le comportement de l'enfant est alertant par rapport à d'éventuelles difficultés psychologiques ou relationnelles, l'absence de doudou est liée à cette problématique. On peut alors le voir comme un "symptôme", comme une sonnette d'alarme combinée à de nombreux autres clignotants.

 

 Et pour finir, le doudou en double, voire en triple...est-ce vraiment la solution ? 

 D'après ce que j'ai pu entendre à droite, à gauche...c'est très variable, Doudou bis est parfois rejeté, parfois relégué dans le placard d'où il n'est pas question de le sortir, parfois il joue son rôle de remplaçant comme prévu, et d'autres fois encore il est associé à Doudou 1 : l'enfant veut donc avoir les deux doudous  avec lui.

 J'aurais bien testé...mais pas de bol, (quoique...), Doudou Lapin est introuvable...en neuf ou d'occasion...épuisé ou introuvable...il faudra être créatif si jamais notre Doudou Lapin nous fausse compagnie...;)

Edit du 21/06/2013 : en relisant la fin de ce post, je souris... depuis nous avons trouvé le double de Doudou .... et nous avons vécu quelques mésaventures que vous pouvez retrouver dans cet article  Quand Doudou se fait la malle

 Et vous, vos anecdotes de doudousssss...??

 

Ajouter votre commentaire

Ecrire un commentaire en tant qu'invité

0
Restrictions sur les pièces jointes Seules les extensions de fichiers suivantes sont autorisées: bmp, csv, doc, gif, ico, jpg, jpeg, odg, odp, ods, odt, pdf, png, ppt, rar, txt, xcf, xls, zip 0 / 3
conditions d'utilisation.

Liste des participants qui ont commenté cet article

  • pedeboscq

    Signaler

    Bonjour, je suis justement en train d'écrire mon mémoire pour le diplôme d'état d'Educateur de Jeunes Enfants sur le thème du DOUDOU !! Je pars de situations vécues lors de mes stages : les parents arrivent chercher leur enfant et c'est à ce moment que l'on se rend compte que nous avons perdu DOUDOU dans la crèche !! Nous voilà à chercher DOUDOU, parents, enfants et personnel ce qui est très amusant lorsque nous y repensons car le DOUDOU est caché dans la crèche, il n'est pas vraiment perdu !! Oui mais l'enfant ne peut pas partir sans son DOUDOU, et maman a un rendez-vous très important ce soir-là...... Nous avons tous vécu une voire plusieurs situations similaires. Je m'interroge. Pourquoi l'enfant cache t-il son DOUDOU ? Peut-être s'imagine-t-il qu'il ne pourra jamais le perdre? Et si nous ne le retrouvions pas ? Quelle angoisse pour les parents et pour les professionnelles aussi. Qu'en pensez-vous? Avez-vous vécu ce genre de situation? Avez-vous mis en place des stratégies pour pallier à la perte de DOUDOU? Merci pour vos témoignages.
    Marie-rose Pedeboscq EJE promo 2014 IRTS Aquitaine Talence

    dimanche, Jan 8 2017 2:43:03pm
  • amélie

    Signaler

    A 5 mois ma fille n'a pas de doudou attitré pour le moment ... juste une souris en peluche qu'elle adore serrer contre elle quand elle s'endort le soir.

    je pense très sincèrement que les enfants maternés/portés par un parent à la maison qui n'a que eux à s'occuper ont moins besoin de doudou que ceux qui (par la force des choses, pour des raisons économiques notamment) sont en crèche ou en nounou dès 3 mois.
    A mon sens (et au vu de ma microscopique expérience) je crois qu'en étant là pour répondre à leurs besoins en permanence quand on s'arrête de travailler pour s'occuper d'eux, on remplace un doudou.

    vendredi, Avr 19 2013 7:39:55am
  • Tant qu'on est auprès d'eux, oui, mais le doudou a un rôle très important dans toutes les séparations, mêmes minimes, et a aussi un rôle où l'enfant projette sur lui ses émotions etc. ce qui l'aide à passer certaines caps et certaines émotions. Après, le doudou ne peut être utilisé que pour dormir (comme la souris en peluche :) ), ou plus fréquemment dans la journée. De toute manière, si l'enfant en a besoin, il se trouvera un doudou à partir de n'importe quel objet (sucette, peluche, tissu, objet qui appartient à ses parents etc.) .... et chaque enfant a ses propres besoins face à ça (comme pour tout).

    vendredi, Avr 19 2013 10:28:01am

Me connecter