Préparation naissance… des postures concrètement au quotidien, pour le travail, et l’accouchement

Postion-allongee-sur-le-cote visuel diapo

Je continue ma saga sur la préparation à la naissance, avec différentes postures intéressantes à adopter au quotidien pendant la grossesse et/ou pendant le travail quand Bébé s’annonce !

Ces positions sont intéressantes à connaître d’une part pour trouver de la détente et un certain confort malgré le ventre qui devient volumineux… et les douleurs musculaires et articulaires au niveau des lombaires, des jambes… ou pendant le travail. 

Et cela est d’autant plus pertinent que la position gynécologique classique n’est en fait pas adaptée pour accoucher… que ce soit pour le bébé ou pour la maman… même si elle permet à l’équipe médicale d’être, elle, confortable pour visualiser et suivre le travail et l’accouchement. ( cf là aussi les travaux du Dr Bernadette de Gasquet).

La sage femme qui me suit nous explique que cela est maintenant connu mais a du mal à changer concrètement dans les maternités, car les habitudes sont bien ancrées et il est toujours difficile de changer, de passer à quelque chose de nouveau car cela dérange dans un premier temps. 

Voila en revue les positions que nous avons vues et expérimentées : 

Préparation à la naissance « physiologique » … que de bonnes choses à savoir !!

La préparation à la naissance… toute future maman en entend parler, parfois par son médecin ( pas moi !!! et ce pour mes deux grossesses.) et bien plus par les magazines et sites parentaux ou ouvrages dédiés à la grossesse… un peu par la CPAM et la CAF aussi avec l’envoi du dossier de maternité. 

J’en ai déjà parlé… et finalement, j’ai opté sur la recommandation d’une amie pour une préparation à la naissance dite classique… mais très orientée « physiologique ».

 Pour présenter un peu le contexte, cette préparation est assurée par une sage femme (très réputée par ici … et dans tout le département) qui est formée par Bernadette de Gasquet… et qui maintenant participe à l’enseignement de la « méthode de Gasquet »  dans ma région, et également en région parisienne. 

Pendant de nombreuses années, elle  a accompagné des femmes  pendant leur accouchement, avec un plateau technique dans une maternité… et ce en respectant la physiologie de l’accouchement et du corps de la maman… 

Ce cheminement me plait… respecter le corps de la future mère et la soutenir tout au long de l’accouchement tout en lui permettant de rester actrice  de ce qui se passe… c’est un beau programme !! 

Les séances sont longues… 2h30… avec d’autres (futures) mamans et papas, et mêlent théorie et pratique … anatomie simplifiée et ressentie sur soi, moyens de relaxation,  postures, respiration… Le tout est dense, très dense… mais je repère quelques grands principes que je souhaite vous partager, mais en plusieurs articles car sinon ce sera trop long. 

Revenons sur la première séance : 

1. La douleur: 

La thalasso après Bébé : une bonne idée !

Thalasso … un mot qui évoque tout de suite la détente, le plaisir, le cocooning… que du positif en somme !! 

Historiquement, les cures de thalasso étaient réservées aux personnes nécessitant des soins par rapport à une problématique bien ciblée :

  •  Stress 
  •  Fatigue excessive 
  • Obésité 
  •  Problèmes de dos 
  • Problèmes gynécologiques 
  • Problèmes vasculaires 
  • Problèmes respiratoires 
  • Tabagisme 
  • Troubles endocriniens

Elle apporte en effet des améliorations notables grâce à l’eau de mer captée au large, réchauffée à une température de 34°C , c qui permet à ses différents constituants  de traverser la peau et ainsi de faciliter la reminéralisation du curiste.

Mais depuis plusieurs années, la thalasso s’est ouvert à tous et propose des soins et des séjours adaptés à tous… et elle est plébiscitée par tous ! Qui ne rêve pas d’un petit séjour en thalasso !?

Et là où ça m’intéresse particulièrement, outre le coté détente déjà très agréable en soi, c’est au niveau post natal …. la cure thalasso est préconisée après un accouchement et l’arrivée de Bébé dans la famille, pour  tordre le coup à la fatigue importante après  l’accouchement, les nuits écourtées etc. et  pour donner un coup de pouce au corps pour retrouver sa/ ses formes et sa tonicité… 

Protéger le périnée

C’est étonnant … souvent on n’en parle pas, ou alors on en rigole comme au boulot… alors que c’est une équipe presque exclusivement féminine… comme si c’était encore un sujet tabou… ou sans trop d’intérêt … 

Et pourtant, le périnée, c’est un muscle très très important … j’en ai pris conscience lors de ma première grossesse, d’ailleurs je crois que je n’en avais jamais entendu parler auparavant …bien que j’ai fait beaucoup de sport, bien que j’ai fait des études paramédicales commençant par une année de médecine imposée … 

Une sensibilisation devrait être faite à toutes les jeunes filles, et femmes de tout âge sur le rôle du périnée, son importance et les dégâts à long terme si on le néglige : incontinence de différentes sortes, descente d’organes, constipation et autres choses réjouissantes ! 

Il faut savoir que le sport, les abdominaux, le surpoids, les mauvaises habitudes au quotidien, et bien sûr la grossesse et l’accouchement peuvent entraîner des lésions parfois non réversibles au niveau du périnée … et cela, on en parle pas ou très peu !!

Et on parle tout aussi rarement de ces jeunes filles de moins de 18 ans qui ont des « fuites » lors des cours de sport,  ou des « grandes sportives »  qui ont le même souci (dans certaines disciplines, on approche de 60% de femmes concernées).