L’allaitement maternel… La rubrique de Petite Pluie # 1

Aujourd’hui, on change de plume… je laisse la parole à Petite Pluie, jeune maman et psychomot, qui a choisi de vous parler de l’allaitement … 

L’allaitement maternel… Pour ou contre, là n’est pas la question de ce post. Ce choix appartient à chacune d’entre vous nous. Ce qui est important rappelons-le, c’est de faire le choix qui nous correspond et dans lequel on se retrouve. J’ai simplement voulu partager avec vous mon expérience et les petits trucs qui m’ont aidée. Je ne vous donne pas d’arguments pour l’allaitement maternel, ni comment réussir son allaitement et encore moins des conseils en cas de difficultés ; il y a déjà de nombreux articles, infos et personnes plus compétentes pour cela.

Pour ma part, cette démarche était évidente ; je voulais allaiter P’tit Flocon coûte que coûte. La chose qui me semble la plus importante a été de nous faire confiance à P’tit Flocon et à moi. P’tit Flocon a aujourd’hui 4 mois et demi et est toujours allaité exclusivement au sein.

Comme de nombreuses futures mamans, j’avais reçu beaucoup de conseils venant de la sage-femme qui m’a suivie et de mamans ayant allaité (groupe de mamans pour le maternage sous toutes ses formes, copines, collègues). Ces conseils ont été abondants et souvent redondants ce qui m’a permis d’avoir l’impression de « maîtriser » mon sujet, du moins la théorie. Bien que sur le moment, j’ai trouvé ça un peu répétitif, je pense aujourd’hui que cela m’a donné confiance et l’assurance pour aborder sereinement la mise en place de l’allaitement et d’essayer ce que je pensais bon et bien pour nous. J’ai donc eu des conseils, des explications sur les positions d’allaitement, la position du bébé, de sa bouche, comment se préparer soi, son sein… la montée de lait, les périodes de croissance, l’allaitement à la demande ou pas… les crèmes, les « outils », le tire-lait… Bref, beaucoup d’informations diverses et souvent complexes, qui ne font pas toujours sens avant de se trouver en situation mais qui, mine de rien, une fois qu’on y est, peut rassurer. Je vous fais donc la liste des petits trucs et outils que j’ai utilisé :