Le bain, c’est bien…

 C’est bien le bain…

Bain bébé
Un des rares moments où « Bébé »…
  • ne porte pas de couche 
  • peut toucher et explorer son corps
  • est dans un milieu différent « l’eau » qui lui donne plus de fluidité dans sa mobilité
  • peut tester la flottaison de son corps mais aussi de ses jouets
  • peut faire plein d’expériences avec l’eau
  • peut s’allonger et se détendre…
 
L’eau est chaude, le savon sent bon, Maman ou Papa est là, la baignoire, petite ou grande, est pleine de jouets…C’est bien le bain…

Comptines, jeux chantés…ça vous chante ?

Vendredis intellos ...

Finalement, pourquoi les comptines, berceuses, jeux de doigts restent aussi populaires…même pour les plus traditionnels ou désuets ?

 
 Il y a quelques années, je me disais que oui je chanterais des chansons à mon bébé, mais pas ces vieilles comptines ringardes…Et finalement, elles ont eu raison de moi et Petit Baroudeur adoore, surtout celles que l’on mime. 
Et d’ailleurs, il retient très bien les gestes des comptines, et s’en sert pour demander qu’on lui chante …les marionnettes… ou ….tape, tape…ou…papoum…. et voila au final plein de moments privilégiés où nous nous révélons et exprimons nos émotions de manière différente de d’habitude: plus détendue, plus exagérée et peut-être en même temps plus authentique.

La motricité libre, ça vous parle ?

La motricité libre, ça vous parle ?

Motricité libre

Petit Baroudeur est allongé sur son tapis, il bouge sa main et touche quelque chose, il l’agrippe et secoue sa main…incroyable, ça fait du bruit ! Il secoue plus fort, et surprise, il voit l’objet rouge au bout de sa main…il amène l’objet plus près de ses yeux et essaie de l’attraper aussi avec son autre main…après plusieurs tentatives, c’est réussi… (Souvenirs de quelques mois…)

 
Le concept de motricité libre a été créé par Emmi PICKLER à partir de l’étude du développement du bébé et avec cette conclusion : 
Tout bébé, dans un environnement affectif sécurisant,  a les compétences motrices et relationnelles pour grandir et se développer par lui même, sans stimulations supplémentaires. 
 
En effet, en agissant sans contraintes et à son rythme, le bébé découvre son corps, ses possibilités d’action, mais aussi ses limites. Il découvre progressivement de nouvelles choses et répète autant de fois qu’il le souhaite ses expériences.
 Par exemple, tout petit, il tourne la tête à droite, puis la remet dans l’axe de son corps, puis tourne de nouveau la tête etc..

Visite au zoo = Où est Charlie ?

Quoi de mieux que la visite de Mamilou pour aller au zoo voir les z’animo en vrai !

z'animoIl était stupéfix mon petit Baroudeur de voir que ça existait en vrai toutes ces bestioles…les petites, les grosses…et évidemment, il voulait aller les toucher… 
 
Hum, comment dire mon chéri..la panthère est très belle mais non, y a pas moyen !

bébé au zoo

 
Et puis, dans la poussette, on ne voit rien, alors toute la visite (juste 3h30, je vous rassure) s’est déroulée dans les bras de Maman ou sur les épaules de Papa. Nous, on a fait notre sport !

Sensations au jardin !

Petit Baroudeur regarde avec stupéfaction son père passer la tondeuse. 

Drôle de chose qu’une tondeuse ! Et quel bruit ! Et ça roule…D’abord un peu effrayé, Petit Baroudeur se réfugie dans mes bras  et regarde ensuite avec jubilation  » le spectacle ».
La tondeuse s’arrête, nous l’admirons avec ses belles couleurs flashy, puis nous observons EPP ramasser l’herbe coupée en appréciant l’odeur qui se dégage…Une impression d’été pour ma part !  

Plaisirs de balades

Pour ce week-end ensoleillé, un petit billet sur les balades avec Bébé….

 Petit Baroudeur est ravi dès qu’on sort la poussette, il ne reste qu’ à prendre chapeau et lunettes, et là, c’est un peu plus délicat à négocier…
 
Direction le parc, because le tour du paté de maison, c’est bien gentil mais c’est galère, surtout en poussette…
 
Tout est formidable au parc pour mon Petit Baroudeur, même ce qui me semble à moi très ordinaire : les feuilles des arbres qu’on voit en levant la tête, le ciel , le vent, une fleur, les cailloux, nos ombres, la mare aux canards sans canards, les rainures des planches (à explorer à quatre pattes s’il vous plaît..),  les personnes que l’on croise sans parler des chiens, oiseaux et bestioles en tout genre…