Parler à un enfant …. en s’adressant spécifiquement à lui.

Petite réflexion sur  la communication enfant/adulte … venue de diverses observations récentes avec Petit Baroudeur, 3 ans 1/2. 

Je me suis rendue compte à plusieurs reprises qu’il semblait « bugger » quand je parlais avec un autre adulte, d’autant plus s’il y a de l’émotion en jeu, ou un enjeu important. « Bugger » au sens  qu’il détournait la tête, semblait perdu  etc. ce qui ne lui ressemble pas. 

J’ai alors réagi en lui disant par exemple : « Tu as entendu ce que nous avons dit. Tu vois, il va se passer ça  » bla bla bla » et c’est une bonne nouvelle pour nous.  » 

et une autre fois avec une autre portée émotionnelle :  » Tu as vu, le portail de l’école est fermé, on va passer par l’autre porte. ça change de d’habitude, on est un peu surpris, ça va durer quelques jours, c’est pour la sécurité des enfants pour le moment. »

Le langage des marmots

Les petits mots, les nouveaux mots…dans la bouche de nos marmots…on les attend tous et quand ils arrivent, on en voudrait encore d’autres ! Mais patience, apprendre à parler ça prend du temps…

 

…Un mot pour tous, tous pour un mot
Un mot pour tous, tous pour un mot…

 

Petit Baroudeur a dit ses premiers mots avant ses un an, « Papa, Maman »….et pendant de longs mois nous en guettions d’autres : « chat » est arrivé tout doucement….d’autres sont arrivés mais sont repartis rapidement, comme s’ils n’étaient pas vraiment enregistrés, peut être répétés comme un son qui ne prenait pas vraiment « sens »….par exemple, il y a eu « bon appétit » et « toboggan »… 

Comptines, jeux chantés…ça vous chante ?

Vendredis intellos ...

Finalement, pourquoi les comptines, berceuses, jeux de doigts restent aussi populaires…même pour les plus traditionnels ou désuets ?

 
 Il y a quelques années, je me disais que oui je chanterais des chansons à mon bébé, mais pas ces vieilles comptines ringardes…Et finalement, elles ont eu raison de moi et Petit Baroudeur adoore, surtout celles que l’on mime. 
Et d’ailleurs, il retient très bien les gestes des comptines, et s’en sert pour demander qu’on lui chante …les marionnettes… ou ….tape, tape…ou…papoum…. et voila au final plein de moments privilégiés où nous nous révélons et exprimons nos émotions de manière différente de d’habitude: plus détendue, plus exagérée et peut-être en même temps plus authentique.