J’ai eu peur… très très peur… La route et ses dangers

Mon premier code de la route

Aujourd’hui, j’ai eu peur…très très peur… pour Petit Baroudeur !! 

On sortait de la ludothèque où comme d’hab on avait passé un super bon moment… Il descendait l’escalier en sautant, j’étais juste à coté de lui… et… je ne sais pas pourquoi… il s’est mis à courir … J’ai crié son prénom, il a continué à courir… j’ai vu une voiture arriver… j’ai huuuurléééé son prénom aussi fort que j’ai pu… la voiture s’est arrêtée … à un cheveu… juste quand je l’attrapais  par sa veste…

Je suis fait incendier par le passager de la voiture… je le comprends…. J’étais en « colère »… d’autant plus de voir que Petit Baroudeur ne comprenait pas … je lui ai expliqué pas très calmement, hein ! …. puis dans la voiture, il répétait « interdit interdit »… Je crois qu’il a compris qu’il y avait eu un truc « grave » quand même quand j’ai craqué « Maman très colère ???  triste??? »  …. « Très triste » en fait… 

Et ensuite… maintenant … en fait, j’ai un problème…

Déjà, un , je me sens nulle et incompétente comme Maman… incapable de protéger mon Petit Baroudeur au quotidien… et comment, je vais faire avec deux enfants …? En fait, là je rêve d’un champ de force magnétique (comme dans les bouquins de fantasy  que j’ai lu passionnément ado … !!! Personne n’est magicien par ici ?  )

Et, deux, comment faites vous pour expliquer les dangers de la route et leurs conséquences à de jeunes enfants … ??? …  sans les traumatiser non plus … Je ne vais pas lui passer les affreux spots de la prévention routière… Je ne veux pas diaboliser l’hôpital… Il trouve que les pompiers, c’est trop génial et rêve de monter dans leur camion… la police, idem… du coup, mes explications sont plutôt perçues comme « C’est trop cool en fait un accident » que  » Oh mince il faut faire attention ». 

En rentrant à la maison, j’ai sorti un livre de la collection « bien/pas bien » que j’avais reçu il y a quelques mois (et que je gardais pour plus tard)… mais je ne suis franchement pas convaincue du principe… 

En attendant vos comm’, après avoir farfouillé sur la toile, j’ai trouvé quelques pistes

Protéger le périnée

C’est étonnant … souvent on n’en parle pas, ou alors on en rigole comme au boulot… alors que c’est une équipe presque exclusivement féminine… comme si c’était encore un sujet tabou… ou sans trop d’intérêt … 

Et pourtant, le périnée, c’est un muscle très très important … j’en ai pris conscience lors de ma première grossesse, d’ailleurs je crois que je n’en avais jamais entendu parler auparavant …bien que j’ai fait beaucoup de sport, bien que j’ai fait des études paramédicales commençant par une année de médecine imposée … 

Une sensibilisation devrait être faite à toutes les jeunes filles, et femmes de tout âge sur le rôle du périnée, son importance et les dégâts à long terme si on le néglige : incontinence de différentes sortes, descente d’organes, constipation et autres choses réjouissantes ! 

Il faut savoir que le sport, les abdominaux, le surpoids, les mauvaises habitudes au quotidien, et bien sûr la grossesse et l’accouchement peuvent entraîner des lésions parfois non réversibles au niveau du périnée … et cela, on en parle pas ou très peu !!

Et on parle tout aussi rarement de ces jeunes filles de moins de 18 ans qui ont des « fuites » lors des cours de sport,  ou des « grandes sportives »  qui ont le même souci (dans certaines disciplines, on approche de 60% de femmes concernées).

Le tour de lit … joli mais pas inoffensif

Quand on attend Bébé, on veut préparer tout ce dont il aura besoin, et bien souvent le tour de lit nous est présenté comme un indispensable … pour harmoniser la déco, et protéger Bébé des barreaux de son lit… 

Pour Petit Baroudeur, j’en ai acheté un aussi…. avant pour je ne sais quelle obscure raison en discuter avec des pro de la petite enfance … et là stupeur, mon joli tour de lit se révélait être en fait très dangereux … je pensais bien faire, et au final je risquais de mettre mon petit bébé en péril…  Heureusement, c’était bien avant la naissance de Petit Baroudeur et mon indispensable et magnifique tour de lit est parti aux oubliettes.

Alors comment et pourquoi le tour de lit est il dangereux ?

Un cocon pour bébé… du confort et bien plus que cela !

Le cocon pour Bébé… en dehors des modes et des marques phares de puériculture, le cocon nous vient de recherches très poussées à partir de l’observation et du soin des bébés nés prématurément et hospitalisés en nénonatalogie. 

Il y a quelques années, c’était encore un concept novateur… heureusement, ça l’est de moins en moins, et la majorité des bébés en néonat sont maintenant positionnés dans des cocons réalisés juste pour eux, en fonction de leurs besoins, de leurs manifestations etc. En effet, les équipes soignantes, soutenues par des psychomotriciens et des kinés, observent les bébés et notent tous leurs signes d’inconfort (raidissements, trémulations, grimaces, sourcils froncés, baillements, extension rapide des membres,  etc. ) et adaptent le cocon en fonction. 

Le plus souvent, ce cocon est réalisé à partir de langes, de drap, roulés sur eux mêmes et disposés autour de l’enfant de manière à le replacer dans une position rappelant la position foetale, avec une flexion des jambes, un soutien sous les épaules… tout cela et lui permettant de supporter la gravité.

Car oui, le bébé né prématurément ne peut pas lutter de lui même contre la gravité et se retrouve comme « écrasé » par toute cette pression… il est alors plaqué contre son matelas et ne peut pas mobiliser ses articulations et ses membres. Cela peut avoir des effets dévastateurs avec des pathologies motrices très graves : déformation osseuse du fémur, dysplasie de hanche, retard du développement psychomoteur, difficulté ou impossibilité pour l’acquisition de la marche… et possibilité d’être obligé d’avoir recours à une chirurgie lourde. 

L’effet du cocon a aussi un rôle bénéfique et même indispensable pour les compétences respiratoires, l’éveil, la qualité de sommeil, et le sentiment de sécurité du bébé. 

La mort subite du nourrisson … connaître et prévenir …

La mort subite du nourrisson …

 

 

Elle fait peur… mais pour la prévenir, il vaut mieux en parler.

On utilise cette expression pour parler du décès brutal et imprévisible de jeunes enfants de

0 à 1 an apparemment en bonne santé.

Pour essayer de comprendre ce phénomène, les médecins parlent maintenant

d’accident multifactoriel   avec trois domaines intriqués de manière différente à chaque fois :