Le geste graphique … un geste très abouti ! … Le préparer et l’accompagner …

En pleine réflexion sur le graphisme…. et ses prémisses, je partage avec vous mes réflexions du moment, suite à mes constatations au travail et celles en contraste sur la blogosphère, pinterest etc. Avec un nouveau poste en cmpp, les enfants que je vois ont pour la grande majorité des difficultés d’apprentissage de l’écriture …. tenir […]

Idée de grand jeu sur les 5 sens

jeu lynx

Après l’avoir testé sur Petit Baroudeur et ses amis, pour une fête d’anniversaire, voila une idée de grand jeu sur le thème des 5 sens, avec la trame. 

Le but du jeu, facilement tansformable, était de réussir collectivement les différentes épreuves pour retrouver les 5 bougies de Petit Baroudeur. 

En terme de contexte, il y  avait 6 enfants âgés de 4 à 7 ans. Le jeu a duré une heure. Les épreuves se succèdent avec une chronologie classique : début calme et nécessitant plus d’attention, puis une phase plus active, et un dernier temps de remise au calme.

Les psychomotriciens ont besoin de vous !

bannière psychomot

Vous êtes nombreux à me dire que j’exerce un métier génial, passionnant etc. etc.  … et pourtant la profession de psychomotricien reste méconnue !

C’est ce qui m’a motivé à créer ce blog… notamment pour pallier à l’absence pure et simple de communication et d’informations sur le développement psychomoteur auprès des futurs parents et/ ou nouveaux parents … ce qui m’avait bien mis en rogne lorsque  j’en avais pris conscience quand j’attendais Petit Baroudeur.

 Actuellement, l’ensemble de la profession se mobilise  pour demander une réactualisation du statut de la profession, une reconnaissance adaptée au concret de notre travail, une information juste et complète pour les prises en charge des divers champs d’actions dans lesquels nous oeuvrons. 

Décret de compétence du psychomotricien

P1040894

Actuellement, les psychomotriciens se bougent pour faire connaître notre beau métier au plus grand nombre, et  pour le faire reconnaître à sa juste valeur par les instances ministérielles. 

Dans cette mouvance, je vous prépare plusieurs « fiches outils » sur cette profession 🙂

 P1040894

 

Et pour commencer :

Le décret de compétence du psychomotricien … 

… et les textes régissant la profession

 

Pourquoi refuse t’il de toucher … ou au contraire veut il toujours tout toucher ??

Toucher… un acte répété des milliers de fois jour après jour, dès notre naissance et tous les jours de notre vie… un acte banal… qui nous donne de multiples informations pour comprendre ce qui nous entoure et pour être en lien avec les autres.

Toucher… se fait avec notre peau… et pas seulement au niveau des doigts et de nos mains… mais avec l’ensemble de notre corps : les pieds sur le sol, le dos appuyé contre un mur, les jambes sur un matelas, les fesses sur une chaise etc.

Toucher un objet, c’est recevoir des sensations diverses… doux, rêche, rugueux, lisse, bouclé, épais, chaud, froid, piquant, grumeleux, visqueux … plus ou moins agréable selon notre sensibilité et nos goûts.

Chacun a ses préférences en fonction de ses premières relations (bébé/parents), de son environnement, et de son seuil de sensibilité tactile. Car oui, il existe des différences à ce niveau là…

Petits bras…attention fragile !!

Dans la rue, un spectacle habituel… voitures, commerces, passants… un couple avec un enfant entre eux, ils marchent puis disent 123 et projettent l’enfant au bout de leurs bras … et aussi, une dame qui marche en tenant la main d’un tout petit enfant, il a le bras levé à la verticale, un pied presque suspendu dans le vide, il est quasiment obligé de courir pour suivre le mouvement… Ces petits seront des acrobates… ou bien risquent de se retrouver chez le médecin …

Rue de la mer 😉


En fait, ces actes très banals sont dangereux pour l’enfant… il est plus souple que nous, adultes, et ses articulations sont plus « laxes » et peuvent se « déboiter » facilement. On en parle peu mais les médecins le constatent, et le répètent à l’envie : il ne faut pas tirer ou prendre appui sur la main de l’enfant car il y a alors un risque très important qu’il ait une subluxation ou une luxation du coude, d’autant plus que la traction est rapide et importante.

L’imitation … une clé pour grandir !

Bébé, dès ses premières semaines,  développe tout  naturellement ses capacités d’imitation… des sourires, des vocalises, des grimaces, des gestes… et cela au grand bonheur des parents, de la famille, des amis etc. qui s’empressent à leur tour d’imiter Bébé ! Ainsi s’instaure du plaisir partagé et des imitations à tour de rôle : Bébé est successivement celui qui imite puis celui qui est imité, et il peut de lui-même choisir le moment du changement de rôle…

Par ces imitations naturelles, pleines d’émotions, répétées et partagées plusieurs fois par jour … Bébé entre de plus en plus dans la  prise en compte des autres personnes et intègre la réciprocité. Ce sont  les bases du tour de rôle, nécessaires plus tard dans la vie quotidienne …  les jeux de société, la file d’attente du toboggan et aussi dans les moments plus « sérieux » comme à l’école.

Connaître son corps … un jeu d’enfant !?

Bébé observe ses mains et les mobilise devant lui… il regroupe ses jambes et les amène sur son ventre… il attrape ses pieds avec ses mains et les porte à la bouche … autant d’expériences qui contribuent  à la connaissance de son corps ( ou comme nous disons en psychomotricité à la structuration du schéma corporel).

 

La connaissance du corps se développe à partir de toutes les sensations tactiles et internes, de tous les mouvements, de toutes les intéractions corporelles avec ses parents et autres personnes familières.