Quand Papa ou Maman travaille loin… dur dur pour un petit bout de chou

sac à bisous

Depuis 3 mois, mon Grand Homme travaille à Paris et fait donc les aller-retours chaque week-end entre la capitale 😉 et chez nous… Pour nous tous, c’est un chamboulement du rythme au quotidien, une gestion de l’absence/présence, une adaptation perpétuelle … 

En tant qu’adulte, certes ce n’est pas très amusant à vivre, mais nous en comprenons le pourquoi et le comment et pouvons nous projeter dans un avenir où nous retrouverons notre vie de famille au quotidien. 

Pour un petit bonhomme de 2 ans, c’est plus complexe… et c’est forcément un peu brutal… 

Au début, Petit Baroudeur ne comprenait pas ce qui se passait… il pensait que nous partions tous les trois en vacances… puis semblait « bugger » quand son père lui disait « au revoir » à la gare : pas un regard, pas un sourire… il restait de marbre… et au retour à la maison, il cherchait « Papaaa » dans chaque pièce… 

Et rapidement, le coucher est devenu très difficile, apparemment très angoissant… puis cela s’est étendu à toutes les séparations, même celles habituelles au quotidien (la crèche par exemple)… 

Face à tout cela, j’avais mal au coeur pour lui mais surtout j’ai cherché des solutions… Je vous les partage car je pense que toutes les pistes sont bonnes quand on doit gérer des temps de séparation pour xxx raisons. 

Séparations quotidiennes

Depuis que j’ai repris mon travail, Petit Baroudeur va à la crèche.
Je sais que l’équipe s’occupe bien de lui et d’ailleurs il est super heureux le matin quand je le dépose !
Je suis sereine quand il y est, et quand je le regarde jouer avec les autres, je le sens bien.