Les paradoxes de Bébé … ou … Petit Marmot et son bestiaire

loir

Petit Marmot a tout juste quinze jours, mais déjà il nous  révèle des facettes de son caractère et nous a réservé quelques surprises … 

A ses heures, il est : 

Un petit loir … capable de dormir 7h d’affilée dans son berceau, et la nuit en plus 🙂  … un petit loir aussi dans l’écharpe de portage ou dans le sling… un petit loir qui peut continuer de dormir même à coté de son grand frère hyper bruyant …

 

loir

mais il est aussi …

un  petit girafon … qui se réveille toutes les 20 minutes.. enfin ça c’est quand il daigne bien s’endormir 😉 … et ça peut durer des heures … argghhh. Et là, ça a beau être le deuxième, avec Mr Papa, on est tout autant largué que pour le premier à ne pas savoir quelle est la meilleure attitude à avoir … disons qu’on change d’avis toutes les 5 minutes. 

girafon

Passer à un lit de « grand » …

Avant de partir en vacances en juillet, Petit Baroudeur  nous a demandé un lit de « grand »… prêt à se coucher sur la chauffeuse en mousse qui est dans sa chambre. 

Je lui ai demandé d’attendre notre retour de vacances … pendant lesquelles d’ailleurs de petites avancées ont relayées sa demande : exit la gigoteuse et demande d’oreiller et de drap, découverte d’une « nouvelle » option  du lit parapluie, dont un coté s’ouvre pour pouvoir y entrer et en sortir seul. 

Et à notre retour de vacances, la semaine dernière,  comme il en avait toujours autant envie et répète à l’envie tous les jours  « Je grandiiiis » pour un peu tout… on lui a enlevé les barreaux de son lit. 

Un cocon pour bébé… du confort et bien plus que cela !

Le cocon pour Bébé… en dehors des modes et des marques phares de puériculture, le cocon nous vient de recherches très poussées à partir de l’observation et du soin des bébés nés prématurément et hospitalisés en nénonatalogie. 

Il y a quelques années, c’était encore un concept novateur… heureusement, ça l’est de moins en moins, et la majorité des bébés en néonat sont maintenant positionnés dans des cocons réalisés juste pour eux, en fonction de leurs besoins, de leurs manifestations etc. En effet, les équipes soignantes, soutenues par des psychomotriciens et des kinés, observent les bébés et notent tous leurs signes d’inconfort (raidissements, trémulations, grimaces, sourcils froncés, baillements, extension rapide des membres,  etc. ) et adaptent le cocon en fonction. 

Le plus souvent, ce cocon est réalisé à partir de langes, de drap, roulés sur eux mêmes et disposés autour de l’enfant de manière à le replacer dans une position rappelant la position foetale, avec une flexion des jambes, un soutien sous les épaules… tout cela et lui permettant de supporter la gravité.

Car oui, le bébé né prématurément ne peut pas lutter de lui même contre la gravité et se retrouve comme « écrasé » par toute cette pression… il est alors plaqué contre son matelas et ne peut pas mobiliser ses articulations et ses membres. Cela peut avoir des effets dévastateurs avec des pathologies motrices très graves : déformation osseuse du fémur, dysplasie de hanche, retard du développement psychomoteur, difficulté ou impossibilité pour l’acquisition de la marche… et possibilité d’être obligé d’avoir recours à une chirurgie lourde. 

L’effet du cocon a aussi un rôle bénéfique et même indispensable pour les compétences respiratoires, l’éveil, la qualité de sommeil, et le sentiment de sécurité du bébé. 

Ces bébés qui dorment collés contre le bord du lit …

Flashback...  A l’aube, la maisonnée se réveille et comme tous les matins, je retrouve Petit Baroudeur collé contre les parois de son lit, lové contre le montant en bois… quel confort !!  😉 … Je trouve ça amusant et en même temps attendrissant … Mais bien sûr, on peut se demander le pourquoi du comment ? 

Je sais que Petit Baroudeur n’est pas une exception, au contraire c’est un grand classique cette histoire là !!  

Et oui, car le nourrisson a besoin de trouver des limites « physiques » dans son environnement… des limites « physiques » comme celles qu’il a connu au niveau intra utérin … cela lui donne des repères et l’aide donc l’aide à être plus serein  et diminue son anxiété de se sentir perdu, tombé etc. … 

… Cela l’aide donc à mieux s’endormir, aussi … ce qui est non négligeable, n’est ce pas ?